3054e9e2 2058 4405 bd45 ed881c5b3849

Développement de l’Iffou: Traoré Adam-Kolia inaugure plusieurs infrastructures réalisées par le Conseil régional

11 / 100

La journée du mercredi 21 juin 2023 a été une journée-marathon pour Traoré Adam-Kolia, président du conseil régional de l’Iffou. Et pour cause, accompagné d’une forte délégation, il était à Ouakabessin, village situé dans la sous-préfecture de Samanza, à Kpètrèkro et à Konien-Kouamékro, villages situés dans la sous-préfecture d’Ettrokro.

A Ouakabessin, il a inauguré le dispensaire et le logement de l’infirmier. Mais avant, Kouadio Brou Hervé, porte-parole de la population, lui a dit infiniment merci, non sans faire des doléances, à savoir : la construction d’un château d’eau, la construction d’une mosquée, l’obtention de cartons de craie blanche, de craie de couleur, de compteurs CIE, la construction d’un logement de maître, d’une cuisine et de deux latrines.

Dr Manoua Nogbou Jean-Marc, directeur départemental de la santé, a, à la suite du porte-parole de la population, dit qu’ils sont heureux d’être là pour être les témoins privilégiés de cette cérémonie. Il a fait connaître la vision du ministère de la santé et les conditions d’affectation d’un infirmier. Il a également fait connaître les conditions de fonctionnement d’un centre de santé en expliquant ce que c’est que la santé. Il a dit merci au président du conseil régional, invitant la population à fréquenter le dispensaire.

L’honorable Bessin Koffi Maurice, député d’Ettrokro et Samanza, a loué les qualités et vanté les mérites du président Traoré Adam-Kolia avant de demander à ses parents de le suivre.

Pour sa part, Traoré Adam-Kolia a dit combien de fois il est content et heureux d’être à Ouakabessin. « Je suis très content et très heureux d’être à Ouakabessin. Cette joie, je l’éprouve chaque fois que je me retrouve au milieu de mes parents pour des évènements heureux et l’évènement qui nous réunit aujourd’hui est plus qu’heureux parce qu’il s’agit de l’ouverture officielle de votre dispensaire. Je dis bien officielle et j’ajoute effective de votre dispensaire. Je vous dirai pourquoi tout à l’heure « , a-t-il signifié. Puis de dire merci au corps préfectoral : « Mme le secrétaire général, merci d’être parmi nous. Merci d’avoir bravé tout ce qu’on sait de Daoukro à Ouakabessin. Vous transmettrez à monsieur le préfet mes remerciements. Merci à vos collaborateurs et à vos collaboratrices qui sont journellement aux côtés de nos parents dans cette zone et qui essaient de faire au mieux pour que ces parents se sentent dans la République et qu’ils bénéficient eux aussi du développement. Merci pour votre disponibilité. Merci pour tout. Merci de votre présence, présence qui est un acte républicain parce qu’il s’agit de venir améliorer les conditions de vie de nos parents « .

A l’en croire, la période est sensible et d’indiquer :  » D’autres à votre place auraient craint, mais ici dans la région de l’Iffou, il n’y a rien à craindre parce que vous faites votre travail et les politiques font le leur « .

Aujourd’hui, fera-t-il remarquer, «ce n’est pas une réunion politique, il s’agit de venir aider nos parents à bien se sentir, à pouvoir se soigner et à vivre mieux. Merci d’être là».

Il a fait l’historique de sa rencontre avec Ouakabessin exhortant la population à dire merci au député Bessin Maurice et au premier adjoint au maire d’Ettrokro Kouamé Issouf.

« Alors, je disais qu’on est venu à Ouakabessin et il y avait la fête de la lumière et j’ai vu le village. J’ai vu l’enthousiasme avec lequel j’ai été reçu. J’ai vu, j’ai senti la bonté des populations de ce village et j’avais été très touché. C’est à cette occasion qu’on m’a fait des doléances. Quand on a fini la rencontre, on a été reçu au complexe Natebessou. Là aussi, ça nous a fait réfléchir. Et donc, je me suis dit dans ce village, il y a des choses à faire et il va falloir qu’on s’y attèle. Avec le député, on y a réfléchi et nous avons commencé à dérouler « , a-t-il relaté, soulignant que c’est ce qui vaut à la population un dispensaire et le logement de l’infirmier.

Il l’a montré à la grande joie de la population avant de dire :  » Quand on veut faire, on fait bien « . Il a incité ses parents à l’aider indiquant qu’ils feront en sorte que dans chaque localité, il y ait une trace du conseil régional. Il a énuméré les réalisations faites et à faire dans la zone arguant qu’ils sont au travail et qu’ils continueront de travailler pour les populations, pour leur permettre d’avoir un cadre de vie continuellement amélioré.

Makré Gisèle, secrétaire générale 2 de la préfecture de Daoukro, représentant le préfet de la région de l’Iffou, préfet du département de Daoukro, a dit merci au président du conseil régional. Selon elle qui dit centre de santé dit bonne santé pour les populations. Elle a insisté sur la propreté du dispensaire avant de demander à la population d’en prendre soin.

Après quoi, Traoré Adam-Kolia a remis du matériel médical et biomédical au dispensaire et les clés du logement de l’infirmier et du dispensaire à qui de droit. Après Ouakabessin, il s’est rendu à Kpètrèkro où il a remis les clés d’un bâtiment de trois classes plus bureau équipé de 54 tables-bancs au directeur de l’école et à Konien-Kouamékro où il a remis les clés de la maternité à l’infirmier-major, représentant de directeur départemental de la santé. Notons que partout où il est passé, il a fait parler son cœur.

C.K