Bredoumy Soulaila

Le PDCI au RHDP ? Bredoumy (PP PDCI) clache le président du Sénat: «Ahoussou Jeannot n’est ni un exemple ni un modèle pour le PDCI»

8 / 100

Le porte-parole du PDCI-RDA, l’honorable Bredoumy Kouassi Soumaïla, par ailleurs Coordonnateur général de la Grande cellule de coordination de la communication du PDCI, a co-animé une conférence de presse, ce lundi 19 juin 2023, au siège dudit parti sis à Cocody, avec le Pr Niamkey Koffi qui lui est Coordonnateur général du Comité de gestion et de suivi des élections du PDCI sur les élections locales à venir et les autres questions de l’actualité sociopolitique du pays.

Au menu, il y avait les irrégularités décelées sur la liste électorale, le point de leurs discussions avec la CEI et quelques autres questions relatives à l’actualité sociopolitique du pays.

En substance, le PDCI a demandé à nouveau, un nettoyage intégral de la liste électoral réclamant à la fois l’adoption de nouvelles mesures consensuelles.

Ce qui, pour lui, est absolument nécessaire.

A cette fin, le parti septuagénaire préconise la mise en place d’un comité ad hoc de personnes extérieures ayant des compétences avérées pour traiter toutes ces anomalies.

A les en croire, un délai maximum de dix (10) jours suffirait pour respecter le chronogramme.

Une mesure qui, selon eux, aura le mérite d’éteindre toutes les suspicions de partialité de la CEI et de manipulation de la liste électorale. Cette mesure aura le mérite d’éteindre toutes les suspicions de partialité de la CEI et de manipulation de la liste électorale.

En ce qui concerne l’actualité nationale, c’est une fois de plus les souffrances dont subit la grande majorité des ivoiriens que le PDCI a pointé du doigt.

Il s’agit entre autres de la cherté de la vie, l’exclusion des marchés publics, des grands postes de l’administration et la privation de droits fondamentaux de liberté, notamment celle de manifester pacifiquement.

A cette occasion, le porte-parole du PDCI a été amené à se prononcer aussi sur l’une des dernières sorties médiatiques du président du Sénat, Ahoussou Jeannot tendant à inviter Bédié et son parti de retourner au RHDP.

Face à cette question d’un des journalistes présents à ladite conférence de presse, Bredoumy Soumaïla n’est pas passé par quatre chemins pour déshabiller l’ex-Premier ministre.

« Samedi dernier, j’étais avec le président Bédié ; et jusqu’à preuve du contraire, il continue de nous demander de travailler avec lui pour rendre davantage le PDCI fort afin de reconquérir le pouvoir d’Etat de façon démocratique.

Alors, les propos d’Ahoussou Jeannot de nature à tuer le PDCI ne nous ébranlent en aucun cas. Ce qu’il doit faire, c’est de garder profil bas. Ils sont partis en promettant au RHDP qu’en moins de 3 mois, eux ils allaient tout faire pour que nous les rejoignions. Et leur problème est que jusqu’en 2023, nous sommes encore sur notre position. En effet, le contrat qu’ils ont eu avec le RHDP pour nous faire retourner là bas est à terme et les résultats ne sont pas aux normes escomptées. D’où son, agitation, son obsession à nous ramener vers eux.

C’est grâce au PDCI-RDA qu’Ahoussou Jeannot a été Premier ministre. D’ailleurs, sa gestion de la primature ne nous fait pas honneur puisque c’est le Premier ministre ivoirien qui a le moins duré aux affaires. Pas qu’il est parti de façon normale sinon naturelle, mais il est parti par limogeage. Ahoussou Jeannot n’est ni un exemple ni un modèle pour le PDCI-RDA au point de prendre ses sorties médiatiques en considération », a dit l’honorable Bredoumy Soumaïla avec un rire moqueur à l’appui.

Poursuivant, le porte-parole du PDCI a ajouté ceci, « Ce qu’Ahoussou doit faire, c’est de garder profil bas vu qu’il sera battu au conseil régional prochain et que nous ferons de sa défaite un évènement ».

Vagoné Dry-Bi 

Verified by MonsterInsights