bf6577e0 4aa0 4de7 8d69 4288a244540e

La Poste de Côte d’Ivoire à l’épreuve de la digitalisation: Amadou Coulibaly rassure les sénateurs

8 / 100

De restructurations en réformes, depuis l’avènement de l’Internet, dans les années 1990, La Poste de Côte d’Ivoire continue de tanguer en eau profonde. Avec « la stratégie postale d’Abidjan » sortie de l’Union postale universelle (UPU) organisée en Côte d’Ivoire, La Poste de Côte d’Ivoire pourra-t-elle s’adapter et survivre à l’ère du numérique et de la digitalisation ? Amadou Coulibaly, Ministre de la Communication et de l’Économie numérique, était face aux sénateurs.

Porteur du projet de loi portant ratification de l’ordonnance n°2021-901 du 22 décembre 2021 portant modification de l’article 103 de la loi n°2013-702 du 10 octobre 2013 portant code des postes, Amadou Coulibaly, Ministre de la Communication et de l’Économie numérique, a fait un clin d’œil à la relance de la poste en Côte d’Ivoire.

Cette poste devenue, selon les Sénateurs, « mourante ou inexistante », a fait sujet de questionnement de l’émissaire du Chef de l’Etat sur les dispositions prises pour redorer le blason de la poste. Qui, durant ces dernières années a connu des moments difficiles dans son fonctionnement. En réponse à ces préoccupations, l’envoyé du Chef de l’Etat, a saisi l’occasion pour dérouler la politique de restructuration de la Poste ivoirienne.

« Je voudrais tout de suite vous rassurer. Je peux comprendre que l’on ait le sentiment que la poste soit en train de mourir mais en vérité il y a toute une réflexion qui est en train d’être faite autour de la question postale et si vous vous souvenez-vous, lors de l’Upu organisée ici en Côte d’Ivoire a été adopté une stratégie postale mondiale dénommée stratégie postale d’Abidjan que les autres pays sont en train de mettre en œuvre. Abidjan même qui a pondu cette stratégie ne peut être en marge de son application. Nous sommes donc en train de mettre en œuvre la stratégie mondiale postale adoptée. C’est une stratégie qui repose sur les piliers qui sont : la poste logistique ; la poste prestataire de services numériques ; la poste de l’excellence opérationnelle et la poste de service de qualité», a-t-il d’emblé fait savoir.

Et de poursuivre : « Il est question que la poste se réinvente et devienne un prestataire de services numériques. Mais cette réflexion est un tout, parce que nous avons pour ambition d’aller à l’horizon 2030 vers une Côte d’Ivoire zéro papier, ce qui signifie la dématérialisation et la digitalisation de tous les services administratifs, mais notre pays a une réalité, avec 47% d’analphabètes. Comment cette population peut-elle bénéficier de services digitalisés dans le cadre de notre vision ? Voilà une des utilisations de la poste parce que dans cette vision, la poste avec près de 200 agences à travers le pays pourrait servir d’interface pour servir aux populations non seulement analphabètes, mais qui ne maitrisent pars l’outil informatique de pouvoir commander les différents services digitalisés de l’administration.»

Amadou Coulibaly s’est montré plus rassurant : « A terme, si nous arrivons à mettre en œuvre toute notre stratégie, un citoyen pourrait demander depuis son téléphone un extrait de naissance, un casier judiciaire, un certificat de nationalité, un acte de mariage. Mais pour ceux qui ne savent pas utiliser l’outil informatique ; ceux qui n’ont pas de terminaux qui ne savent lire ni écrire, les bureaux de poste seront transformés en ce que nous appelons la maison du citoyen ou chacun pourra se rendre pour commander les services digitaliser de l’administration. Voilà une des visions que nous avons pour la poste afin qu’elle puisse se réinventer en étant un prestataire de service digitalisés.»  

Remerciant les Sénateurs au nom du Président de la République, Amadou Coulibaly d’indiquer une fois de plus « qu’une stratégie de relance durable des activités de La Poste de Côte d’Ivoire et un plan de restructuration sont en cours de soumission au gouvernement pour approbation.»

ANL

%d blogueurs aiment cette page :