Assougba Jacob Depute RHDP Bongouanou 12

Droit de réponse à Africanewsquick.net:  «Propos sortis de leur contexte», selon le député Jacob Assougba

4 / 100

A

Monsieur le Directeur de Publication

de la presse en ligne GG-TERASSI Africanewsquicck.net S/C d’Opera News

A B I D J A N

Objet : Droit de réponse

Monsieur le Directeur,

En application de la loi n°2022-978 du 20 décembre 2022 modifiant la loi n°2017-867 du 27 décembre 2017 portant régime juridique de la presse, je vous saisis pour un droit de réponse relatif à un article en ligne publié sur le site d’Opera News, ce mercredi 17 mai 2023, sous le titre : « Régionales dans le Moronou / Jacob Assougba (élu RHDP) : « Si Affi n’est pas élu, je ne ferai plus la politique » ».

Face aux propos sortis de leur contexte et à caractère mensonger et diffamatoire, suscités par les ennemis de la paix et de la cohésion dans le Moronou, et visant à ternir mon image et saper mon engagement au sein de mon parti politique, le RHDP, je me permets de vous demander de bien vouloir publier ce droit de réponse ainsi qu’il suit dans les mêmes conditions que l’article susmentionné.

Le dimanche 14 mai 2023, j’ai été invité, en ma qualité de Député de Bongouanou commune, à co-parrainer avec l’ex-Premier Ministre Pascal Affi N’GUESSAN, Député, Président du Conseil Régional du Moronou et Président du Front Populaire Ivoirien (FPI), la cérémonie d’investiture du Président des jeunes du village de Kangandissou, dans la commune de Bongouanou.

En tant que militant engagé, respectueux de la discipline du Parti et solidaire des engagements et décisions de la Direction de notre Parti, j’ai axé la quintessence de mon intervention sur la paix, la cohésion et le vivre-ensemble, idéaux prônés par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Alassane OUATTARA, Président de notre Parti. Mon éducation et ma formation ne m’autorisent pas et ne me donnent aucun droit de tenir des propos discriminatoires, aux allures tribales, comme l’affirme l’auteur de l’article.

En effet, le 02 mai 2023, toute l’opinion nationale et internationale a suivi avec grande satisfaction la cérémonie de signature de cet accord de partenariat inédit dans l’histoire politique de notre pays, entre notre parti, le RHDP et le FPI de M. Affi N’guesan. Le Président Alassane OUATTARA, dans sa vision dirigeante du pays, a toujours tendu la main à tous nos frères et sœurs, notamment ceux de l’opposition, pour la construction durable de la Côte d’Ivoire. Monsieur le Président venait une fois de plus de démontrer son réel attachement à la paix, à la cohésion nationale et à la démocratie. Par cet acte, le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, atteste qu’il est le vrai et légitime héritier du Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne.

En conséquence, moi, fils et cadre de la région du Moronou, je ne peux que me féliciter qu’un de nos aînés et devanciers comprenne le bien-fondé de ce message et saisisse cette belle lucarne pour la consolidation de la réconciliation et surtout du vivre-ensemble. Le Premier Ministre Pascal AFFI N’guessan, en s’inscrivant dans cette vision de rassemblement du Président Alassane OUATTARA, montre à toute l’opposition ivoirienne, que malgré nos divergences idéologiques, une seule chose doit nous réunir : l’intérêt supérieur et le salut de notre Nation, la Côte d’Ivoire. Bravo au RHDP et au FPI. Et merci à SEM le Président Ouattara.Un tel propos peut-il être considéré commeundiscours aux allures discriminatoires des départements ? Je dis Non !

Dois-je rappeler que j’ai été le premier cadre RHDP de la région du Moronou à annoncer publiquement la candidature de notre collègue Député RHDP aux élections régionales, le 28 mai 2021, à la cérémonie d’investiture des AMAZONES pour le Développement de Bongouanou ? La politique étant la saine appréciation des réalités du moment, je ne saurais me soustraire de la décision du parti qui exige que nous puissions marcher en partenariat avec le FPI, notre adversaire d’hier.  Je capitalise aujourd’hui, mon énergie sur le vivre-ensemble, la quête de la paix, de l’union, de l’entente et de l’amour entre les enfants du Moronou.

En 2020, la population du Moronou a énormément souffert des conséquences de la désobéissance civile. Je n’ai pas eu besoin d’être élu Député avant d’abandonner femme et enfants pour venir au secours de mes parents. Face aux jets de pierres et à l’utilisation de gourdin, armes blanches et autres, au risque de ma propre vie, j’ai appelé, soutenu par Madame le Préfet et le Commandant supérieur de la Gendarmerie nationale, au calme et à l’abandon de la violence, pour parler de paix et du vivre-ensemble à notre jeunesse décidée à en découdre entre elle.

Pour avoir été au cœur des évènements douloureux qu’a traversés la Région du Moronou et plus précisément le Département de Bongouanou, j’ai vu dans cet accord de partenariat une aubaine pour qu’enfin les fils et filles de la Région du Moronou puissent véritablement parler d’une seule voix pour un développement durable de notre Région dans la paix.

Dire que cet accord politique est salutaire et apportera plus de paix et de développement, est-ce mauvais ? Pour quelles raisons ce propos fait-il de moi un militant indiscipliné ? Je voudrais qu’on me dise c’est quoi un militant indiscipliné ?Aux militants RHDP de la région du Moronou, je voudrais porter à leur connaissance que le paragraphe 3 de la deuxième partie de cet accord dispose que : « Les parties conviennent de conclure, si nécessaire, des accords électoraux, à l’occasion des différentes consultations électorales ». Nous nous inscrivons dans cette dynamique, sans compromission pour la victoire du RHDP dans la commune de Bongouanou, en ce qui nous concerne. Le FPI n’a pas présenté de candidat dans la commune de Bongouanou, je soutiens que si la constitution des listes au niveau des conseillers municipaux requiert une consultation entre les deux partis, je ne saurais me soustraire à cette exigence. Et, je souhaite vivement une alliance au plan local, dans la région du Moronou, en général, et dans la Commune de Bongouanou, en particulier, pour consolider la paix et la cohésion. Nous sommes partenaires, et en tant que tels, je suppose que cet accord est un pacte de non-agression. 

Je me demande bien ce qui ne va pas au sein de notre famille politique dans le Moronou, car dans certaines localités : Agboville, Cocody, Koumassi, pour ne citer que celles-là, certains candidats ont retiré leur candidature au profit du RHDP en vue de la constitution de listes Communes. Ceux-ci vont-ils mettre fin à leur carrière politique ?

J’entends dire encore que je vais quitter le RHDP ou la politique si le FPI ne gagne pas les prochaines échéances électorales. Faut-il rappeler que j’ai été élu Député RHDP en arrachant un siège au FPI, dans le département de Bongouanou ? J’ai gagné les élections de Secrétaire Départemental de Bongouanou, en juillet dernier. J’ai été nommé et confirmé Secrétaire National Adjoint Chargé des Affaires Juridiques. Cela laisse entrevoir clairement la confiance que porte la Direction du parti en ma modeste personne. Mon engagement et mon attachement aux idéaux du parti ne souffrent d’aucune ambigüité. J’ai une base militante que j’entretiens au quotidien. Ma base militante a toujours été fière du combat pour l’implantation du parti. Je suis un cadre du parti, et en cette qualité, je vais toujours me soustraire à toutes initiatives qui pourraient mettre en mal l’avenir de mon parti. J’ai foi que mes détracteurs finiront par me donner raison.

            A ceux qui doutent de notre militantisme au RHDP nous donnons rendez-vous au soir du 02 septembre 2023 pour fêter notre victoire, celle de la Côte d’Ivoire solidaire, pour notre belle cité de Bongouanou.

Dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur le Directeur, l’assurance de ma considération distinguée.

Dr. Jacob A. ASSOUGBA

Député de Bongouanou Commune

Secrétaire départemental du RHDP

Ampliations

  • Autorité Nationale de la Presse (1)
%d blogueurs aiment cette page :