AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Redynamisation du secteur des Transports : La MTCI rend hommage à Alassane Ouattara et fait des révélations

4 min read
IMG 20230513 132416 273
12 / 100

Les acteurs des transports, regroupés au sein de la Maison des transporteurs de Côte d’Ivoire (MTCI), ont organisé une cérémonie de remerciement et d’hommage au président de la République, Alassane Ouattara et son ministre des Transport, Amadou Koné, samedi 13 mai 2023, dans un espace public non loin de leur siège situé à Cocody Riviera-Palmeraie.

Par cette cérémonie à laquelle ont pris part plus de 500 transporteurs venus de Bingerville, Dabou, Agboville, Yamoussoukro, Gagnoa, Bouaké ainsi que des communes d’Abidjan, la faîtière en question entend témoigner sa reconnaissance par rapport aux 90 véhicules de transport public qui lui ont été remis dernièrement.

Dans un discours plein de réjouissance et de propos élogieux envers le ministre de tutelle, son président, Soumahoro Mamadou, a également annoncé la venue très prochaine de 2600 autres voitures; ce, en plus de la récente mise en circulation des nouveaux mini bus  » l’abidjanaise ».

« Quand quelqu’un te fait du bien, il faut être reconnaissant et lui dire merci. Le président Alassane Ouattara et son ministre des Transports, Amadou Koné sont en train de révolutionner le secteur des transports », a-t-il dit.

Poursuivant son propos, le premier responsable de la MTCI a révélé ceci : « Grâce à notre dynamique ministre des transports, M. Amadou Koné, le gouvernement nous promet 2600 nouveaux véhicules. La Côte d’Ivoire sera inondée et presque chaque transporteur aura son véhicule. C’est le secteur qui se modernise ainsi pour le bien être des usagers ».

A l’en croire, ces véhicules ne seront pas distribués gratuitement.

« Ce sont des véhicules à crédit. Faites preuve de grande responsabilité à travers des versements réguliers. Ainsi, d’autres camarades pourront aussi en bénéficier au fil du temps. Au volant, soyez présentables en évitant l’alcool, la drogue. Respectez les clients, évitez le téléphone et l’incivisme », a-t-il conseillé aux conducteurs.

Il y a à peine quelques semaines de cela, Soumahoro Mamadou et ses camarades étaient dressés contre la vidéo verbalisation et le permis à points. Le 25 février dernier, ils avaient annoncé une grève, lors d’une conférence de presse. La Maison des Transporteurs menaçait donc de paralyser le pays à partir du 1er mars passé.

Un cadre de négociation avait été créé d’urgence par leur ministre de tutelle.

Leurs échanges en deux jours avec Amadou Koné s’étaient avérés concluants vu la levée du mot d’ordre de grève en question à 48 heures de leur date dite « apocalyptique ».

Pour expliquer ce revirement à 360 degré, dans une véritable pirouette, ces transporteurs disent être agréablement heureux par la prise en compte de l’ensemble des revendications et autres doléances mises sur la table du gouvernement, notamment le renouvellement des parcs automobiles très vieillissants, les taxes, les tracasseries routières ainsi que les nombreux barrages.

D’après Soumahoro Mamadou, « toutes ces revendications ont eu un écho favorable » quand d’autres sont encore en traitement. » Nous avons opté pour la négociation et tout va bien. Les barrages routiers ont diminué considérablement sur l’autoroute », a fait savoir le président de la MTCI.

Et de signifier que, leur plus grand soulagement, ce sont surtout les nouveaux véhicules qui viennent mettre fin aux « pousser-démarrer ».

En un mot, il s’agit d’une révolution du monde du transport en Côte d’Ivoire. Les acteurs devraient quitter l’ère des « France-au-revoir » pour des véhicules neufs.

Ce qui rapporterait plus et garantirait davantage la sécurité des populations en réduisant bien-sûr, les risques d’accident.

Vagoné Dry-Bi

About The Author