AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Après 72 heures de visite des grands chantiers de l’Etat: Les sénateurs se prononcent sur l’utilisation des ressources publiques

6 min read
7fdb1406 fc15 455e ad35 af2c116a9932
12 / 100

Débutée le vendredi 5 mai dernier au grand carrefour de Jacqueville, la visite des grands chantiers et infrastructures de l’Etat par les Sénateurs a pris fin ce dimanche 7 mai 2023.

Entamée par la visite des travaux routiers de la côtière ; les vénérables sénateurs ont eu droit à la visite du Port autonome de San Pedro, à l’université de San Pedro, au tribunal et à la maison d’arrêt de San Pedro.

A chacune des étapes, des Sénateurs satisfaits, à l’image du chef de délégation, le Vice-président Silué Kagnon Augustin ont extériorisé leur joie de voir des travaux d’hercule exécutés. Bobi Assa Emilienne, Vice-présidente du Sénat, membre du Groupe parlementaire Pdci-Rda, Kouadio Kouakou Bertin, Vice-président de la Commission de la recherche, de la science, de la technologie et de l’environnement ; Touré Manindja épouse Diabaté, Présidente de la Commission des Relations extérieures et des ivoiriens établis hors de la Côte d’Ivoire ; Abdoulaye Tano, président de la Commission des Affaires générales, Institutionnelles et des Collectivités territoriales (Cagict) ; Michel Coffi Benoît, Président de la Commission des affaires sociales et culturelles (Casc), ont tous marqué leur pleine adhésion à la politique qui vise à redorer l’image de la Côte d’Ivoire entamée par le Président de la République, Alassane Ouattara. Ce, à travers les nombreuses infrastructures et les grands chantiers ouverts.

Djouha Kéhi Edouard, Président du Groupe Parlementaire Rhdp d’indiquer que «le Sénat, à travers, notre délégation a vu l’intérêt qu’il y avait à venir prendre contact avec le terrain à l’effet d’évaluer les politiques publiques par la visite des différentes réalisations du Président de la République. En juin 2011, j’ai visité cette ville de San Pedro. À cette époque, il s’est agi de venir désarmer un millier de jeunes ivoiriens qui du manque de perspective avaient choisi des armes comme solution. Et voilà que quelques douze années plus tard, je viens ce 6 mai à San Pedro pour voir un autre millier de jeunes qui prépare l’avenir de notre pays dans un centre d’excellence, l’université de San Pedro, où ils apprennent pour être demain ceux qui construisent des bateaux pour notre pays puisqu’il y a une école pour cela. De ce fait, nous sommes très heureux de voir qu’il y a le port qui se dynamise à l’effet de continuer à être le second poumon, aux côtés du port d’Abidjan en ce qui concerne les activités portuaires de notre pays», a-t-il fait noter ajoutant que «nous espérons qu’en retournant, nous allons prendre en compte ce que nous avons vu ici aujourd’hui à l’effet d’être plus attentif dans l’octroi des différents budgets notamment ceux concernant ce port pour en faire un véritable hub dans notre sous-région. Nous partons donc satisfaits de ce séjour et particulièrement de cette rencontre ici au port qui nous convainc de la nécessité de notre sortie.»

Avec lui, le Sénateur élu de la Marahoué, Bassy-Koffi Lionel-Bernard, porte-parole du Groupe Parlementaire PDCI RDA : « Nous avons noté qu’une politique d’investissement digne d’intérêt a été menée au port de San Pedro. Cela nous permet, dans le cadre du contrôle de l’action gouvernementale, d’apprécier le niveau de travail effectif et pratique qui a été réalisé et l’indice d’évolution de ce travail qui, il faut le reconnaître, est satisfaisant. Le port autonome de San Pedro est une illustration de la bonne gestion des ressources publiques. Nous avons enfin tenu à adresser notre satisfecit au premier responsable et au-delà de lui à l’ensemble des collaborateurs qui font mains et pieds pour porter cette infrastructure importante de la Côte d’Ivoire dans le schéma général de développement national. Il n’empêche que quelques observations ont été faites en termes de suggestions pour optimiser ce qui a été noté de bon. Par exemple, au niveau de la stratégie d’investissement. Je pense qu’il est bon que l’orientation de la politique d’investissement tournée vers les pays de l’inter land, quoi que cela soit une nécessité, doit se faire en prévision de la dynamique économique de ces pays. Au fur et à mesure des besoins de ces pays, il va falloir que le port autonome s’adapte. »

Chef de la délégation, le Vice-président Silué Kagnon Augustin, fera savoir que «depuis le 8 novembre 2016, la Côte d’Ivoire est dotée d’une Constitution qui a pris en compte la création d’une seconde chambre au sein du Parlement à savoir le Sénat. Le rôle du Sénateur, c’est de participer à l’exercice de la souveraineté à travers le vote de la loi, mais surtout le contrôle de l’action gouvernementale et l’évaluation des politiques publiques. À ce titre, le président du Sénat, Monsieur Jeannot Ahoussou-Kouadio, a instruit une forte délégation composée de Sénateurs des six (06) commissions permanentes pour venir s’enquérir des travaux réalisés par l’État après avoir adopté le budget est de la mise en œuvre de la politique nationale de développement. Depuis deux jours, nous sommes sur le terrain. Nous sommes partis d’Abidjan et nous avons vu les réalisations routières et autres infrastructures mises en œuvre sur l’axe de la Côtière et surtout dans la ville de San Pedro. Aujourd’hui, grâce aux travaux en cours de réalisation sur la côtière, la durée du trajet Abidjan-San Pedro est fortement réduite. Les infrastructures que nous avons visitées rendent bien compte du travail titanesque qui est abattu chaque jour par le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, et le gouvernement avec à sa tête le Premier Ministre Patrick ACHI pour le bien-être des Ivoiriens. C’est sûr que nous reviendrons pour d’autres infrastructures.»

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author