AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Service civique ivoirien: Touré Mamadou présente les réformes majeures au Sénat

3 min read
08e96f61 1e1b 48f0 9a7b c81f2f682c8b
10 / 100

Porteur du projet de loi modificatif n°2019-872 du 14 octobre 2019, le ministre Touré Mamadou était face aux Sénateurs membres de la Commission des affaires sociales et culturelles (Casc), conduit par son Président Michel Coffi Benoît, mardi 2 mai 2023.

La modification de ladite loi obéit, selon le ministre Touré Mamadou, à la prise en compte des nouveaux défis. Qui ont été présentés sous forme de réformes majeures par le patron de la promotion de la jeunesse, de l’emploi et du service civique.

Les Réformes majeures dans le projet de loi modificatif du Service Civique se décline comme suit : « Baisse de l’âge de l’éligibilité à 14 ans ; la suppression de l’âge plafond de 35 ans pour permettre la prise en compte de tous les âges dans le bénévolat ; l’ouverture exceptionnelle de la participation au service civique aux non ivoiriens notamment pour les jeunes élèves non ivoiriens auteurs de violences dans le cadre du bénévolat de réciprocité ; Consacre la possibilité de rendre obligatoire le service civique par voie réglementaire ou judiciaire ; Consacre une attestation de participation au service civique qui peut se substituer au certificat de position militaire exigé aux concours de la fonction publique », a fait savoir Mamadou Touré.

Face à la presse, il a porté des précisions et des explications sur certains points. « La Côte d’Ivoire a signé beaucoup de partenariats à l’international et dans le cadre de cette coopération, nous sommes amenés à accueillir des jeunes étrangers qui feront leur programme de volontariat ici en Côte d’Ivoire. Dans le cadre de cette réciprocité de cette coopération, les jeunes ivoiriens iront aussi à l’étranger dans une période allant de six mois à neuf mois pour faire leur programme de volontariat. Donc nous avons la loi qui nous permet d’accueillir des jeunes étrangers dans le cadre du programme de volontariat et qui permet de faire partir nos jeunes à l’étranger. Et puis vous avez le certificat qui sanctionne le passage des jeunes dans les centres de service civique qui pourra remplacer le document de position militaire pour les concours. Les jeunes qui vont dans les centres de service civique qui reçoivent un certificat peuvent sur la base de ce document présenter les concours au niveau de la fonction publique. Donc c’est autant d’innovations, de modifications apportées à cette loi pour tenir compte des enjeux actuels. Le Gouvernement veut aussi passer à l’échelle, l’idée, c’est de traiter 14000 jeunes par an dès l’année prochaine là où nous avons 7000 jeunes qui sont traités dans les centres de service civique dans notre pays», a-t-il révélé.

Notons que c’est à l’unanimité des sénateurs membres de la Casc présents que ledit projet de loi a été voté ; désormais donc petite loi.

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author