AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Yamoussoukro/Santé infantile: A l’initiative du Maire Gnrangbé Jean, 9.500 enfants vaccinés contre le tétanos et la méningite

4 min read
f6d31032 b843 4c30 8f96 42a03dc8a936
13 / 100

Devenue une tradition depuis quelques années, les campagnes de vaccinations des élèves de la cité des lacs, Yamoussoukro, a repris de plus belle. Ce, après la rupture du fait de la pandémie à coronavirus.

Une douzaine de partenaires espagnols, composée médecins, d’opérateurs économiques et de financiers, est venue, pour la 29e fois, apporter des soins gratuits à la population scolaire de Yamoussoukro.

Ce sont, pour la ville du maire Gnrangbé Jean, précurseur du partenariat, 9500 doses de tétanos et de méningite qui seront administrés aux élèves et leurs maitres. Cela se fera dans l’ensemble des écoles de la cité, mais aussi celles des villages de la commune sur l’axe Yamoussoukro-Bouaflé.

Le lancement de ladite campagne de vaccination, tenu à l’EPP Zaher de N’Zuéssy, s’est faite en présence du Secrétaire général de préfecture, Coulibaly Yaya, des têtes couronnées ainsi que des représentants de la Drena et les professionnels de la santé notamment de l’Institut d’hygiène publique. Qui ont apporté un concours à travers leur personnel pour la vaccination des élèves. 

Yao Véronique, présidente de l’Ong Africa Arco Iris, section Côte d’Ivoire, à la tête de l’équipe de 24 personnes dont 12 venus d’Espagne (Séville) et 12 de la Côte d’Ivoire, face aux hommes de média, a indiqué ceci : « Nous sommes une Ong caritative et nous sommes beaucoup dans le social. Cela fait 15 ans environ que nous existons et cette campagne de vaccination marque la 29e édition de campagne de vaccination gratuite que nous administrons à la population. C’est environ 500 000 enfants que nous avons fait vacciner depuis 2005. Aujourd’hui nous allons administrer 12500 doses de tétanos et de méningite à Yamoussoukro et à Tiébissou».

Et de faire connaître quelques projets en faveur des populations ivoiriennes. Notamment la construction d’écoles à Tiébissou et à Yamoussoukro, le renforcement des plateaux techniques de certains centre hospitaliers en lits d’hospitalisation, des tables de médecins dentistes etc. « Nous avons aussi un projet de construction d’un pont à Sassandra principalement à Lékidou», a révélé M. Yao.

Gnrangbé Kouacou Jean, maire de la Commune de Yamoussoukro, qui avait à ses côtés les têtes couronnées, le corps préfectoral, les parents d’élèves et le corps enseignants de l’Epp Zaher ainsi que les professionnels de la santé de l’Institut d’hygiène, a traduit toute sa gratitude à ses heureux bienfaiteurs. « Je voudrais solennellement vous remercier au nom des chefs de villages et des populations de Yamoussoukro, pour la santé que vous venez procurer à nos enfants», a-t-il fait noter avant d’indiquer qu’outre la cité, les quatre villages sur l’axe Yamoussoukro-Bouaflé seront visités.

Notons qu’au mois de juillet prochain, il est annoncé une autre campagne de vaccination de la part de l’Ong Africa Arco Iris.

C’est heureux qu’élèves, parents d’élèves, corps enseignants ont traduit leur gratitude aux partenaires espagnols, mais surtout au premier magistrat de la commune, le maire Gnrangbé Kouadio Jean, pour s’être toujours soucié de la santé du monde éducatif et de la population toute entière. Cela, à travers la construction et l’équipement des centres de santé, la dotation en médicaments de première nécessité desdits dispensaires. Son intérêt pour l’école à travers la construction de salles de classe, a été aussi souligné. Ce sont donc des populations fières de leur maire qui l’ont fortement applaudi.

Ange Nicaelle LYRANE

About The Author