IMG 20221228 WA0039

Régionales 2023/Lôh-Djiboua: Amedé Kouakou est-il contesté? Les populations répondent par une mobilisation massive pour le Maire de Divo

Une campagne d’intoxication aurait voulu faire croire que le choix du ministre Amedé Kouakou pour défendre les couleurs du RHDP lors de la prochaine élection régionale de 2023 était contesté. Contrairement à cela, une vidéo assistance (VAR) vient rétablir la vérité.

Les populations de la région du Lôh-Djiboua ont réaffirmé, hier mardi 27 décembre 2022, leur soutien sans faille à Amedé Kouakou, candidat du Rhdp aux élections régionales 2023. Et ce, au cours d’une cérémonie de reconnaissance et de soutien au ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier à la Place de la paix à Divo.

Comme l’assistance vidéo (VAR) utilisée en football pour juger des situations litigieuses, cette forte mobilisation vient en réponse à une campagne de désinformation initiée récemment pour faire croire que le choix du ministre était contesté par certains chefs de village. Et pour rétablir définitivement la vérité sur la polémique.

Au regard de cette mobilisation, force est de constater qu’Amedé Kouakou peut compter sur les populations de Divo, Lakota, Guitry, Hiré, Lozoua, Zikisso, Yocoboué, etc. pour les régionales de 2023.

Car, elles sont sorties massivement pour marquer leur ferme adhésion au choix de la haute direction du Rhdp. Ce sont les élus qui ont donné le ton. Selon Francis Kacou, le choix opéré par le Président Alassane Ouattara est la voie à suivre par les populations, les élus et cadres du Lôh-Djiboua. Et l’adhésion à cette décision du Chef de l’État va se manifester par une victoire éclatante du porte-étendard du parti au pouvoir en 2023: « Le Lôh-Djiboua va choisir Amedé à 100%. Ce qui se passe n’a pas un enjeu d’un parti politique, mais de développement », a fait savoir le premier magistrat de la commune de Hiré, avant d’énumérer les actions de développement et de promotion humaine du ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier dans la région.

Au nombre des chantiers ou projets réalisés, le bitumage des artères de la commune, la construction et réhabilitation d’infrastructures scolaires et sanitaires, ainsi que des nombreuses actions pour l’autonomisation des femmes et des jeunes. « Nous, qui sommes à Zikisso, Hiré,  Yocoboué etc., sommes jaloux des populations de Divo, tant Amedé Kouakou transforme la commune », a-t-il confié. Puis de lancer un appel à ses interlocuteurs du jour : « allez dire partout que Amedé Kouakou est candidat aux Régionales 2023 ».

Abadi Miezan, maire de Zikisso, quant à lui, a appelé tous les partis politiques à un consensus autour de la candidature d’Amedé Kouakou. « Je demande aux autres partis politiques de venir se rallier à Amedé pour le développement de la région du Lôh-Djiboua », a-t-il invité.

Les femmes et les jeunes de la région se sont engagés à traduire dans les urnes la volonté du Président Alassane Ouattara. « Vous avez notre soutien à 100%. Le ministre Amedé peut compter sur nous. Il faut qu’au soir des élections, nous célébrions une victoire éclatante », a rassuré Ablé Dorcas, leur porte-parole.

Les responsables de base du RHDP dans le Lôh-Djiboua ont été invités par Diaby Tehy à s’approprier le choix de la haute direction du parti. « En tant que préfets du parti, nous devons faire appliquer les directives du Rhdp. Nous sommes aux côtés d’Amedé Kouakou parce que c’est le choix du parti. Ce choix rencontre l’adhésion de tous les militants du Rhdp. C’est parce que la base a choisi Amedé que le Président Alassane Ouattara a entériné. Il n’y a donc pas lieu de tergiverser. Quand on dit militants, nous sommes des militaires », s’est-il voulu très clair.

Et pour clore l’intervention de la base militante du RHDP, le secrétaire départemental RHDP de Lakota s’est voulu aussi très clair sur le choix du ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier,  « Amedé Kouakou est une chance pour le Lôh-Djiboua ».

Enfin, les gardiens de la tradition, des us et coutumes du Lôh-Djiboua, ont donné, sans atermoiements, leur bénédiction à Amedé Kouakou : «Nous acceptons le choix du Président Alassane Ouattara », a affirmé Tegbo Aliko, premier responsable des chefs traditionnels.

Vagoné Dry-Bi avec Sercom

Verified by MonsterInsights