f07aaf66 2ffd 409e ad5b f98629c9556f

Sécurité et Défense: Téné Brahima Ouattara explique sont budget, les Sénateurs l’approuvent

Comme l’ensemble des ministres qui ont défilé devant la Commission des Affaires économiques et financières (Caef) du Sénat, conduit par Koumoué Koffi Moïse, le Ministre d’Etat, ministre de la Défense, Téné Birahima Ouattara a présenté son budget programme, vendredi 16 décembre 2022, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny, qui sert de lieu d’hémicycle aux vénérables sénateurs ivoiriens.

« Le projet de budget 2023 du Ministère d’Etat, Ministère de la Défense est de 413.788.289.774 FCFA,réparti comme suit par nature de dépense: Personnels : 207 070 073 599 FCFA ; Biens et services : 162 348 939 607 FCFA ; Transferts : 734 254 915 FCFA ; Investissement : 43 635 021 653 FCFA. » Tel a été la présentation dudit budget par le ministre d’Etat.

aaec3385 af7e 4425 ade6 8dbd21918669
Sécurité et Défense: Téné Brahima Ouattara explique sont budget, les Sénateurs l’approuvent 3

Qui, dans les détails en guise d’articulations, a relevé ceci : « La Côte d’Ivoire fait face à de nombreux défis qui se sont accentués au regard de l’environnement sous régional qui s’est détérioré avec les différents changements politiques opérés dans certains pays voisins. A cela s’ajoutent le terrorisme et la cybercriminalité qui évoluent dangereusement. Il s’agit donc de tenir compte de tous ces facteurs déstabilisants, pour disposer d’un outil de défense fort à même d’assurer la défense du pays et la protection des concitoyens», a fait comprendre Téné Birahima Ouattara, avant de souligner quelques perspectives qui « sont basées sur les défis et priorités inscrits dans le PND. Notamment : construire et équiper de nouvelles infrastructures pour les FACI ; renouveler les équipements; Intensifier la lutte contre le terrorisme ; poursuivre l’amélioration des conditions de vie et de travail des militaires et des gendarmes ; préparer les Forces pour le déploiement dans les opérations de soutien à la paix ; lutter contre le grand banditisme (coupeurs de routes, orpailleurs clandestins, attaques et vols à mains armées).»

Face aux hommes des médias, après avoir obtenu le quitus à l’unanimité des Sénateurs membres de la Caef, le patron de la défense ivoirienne a fait retenir que «l’enjeu est de préserver la quiétude de la population afin de permettre au gouvernement de réaliser tous les grands projets socio-économiques au profit de tous ceux qui vivent sur le territoire.»

 Il conclura que «j’ai noté au cours de la séance, la préoccupation des sénateurs qui mettent la défense du pays au centre de toutes les préoccupations. Comme ils le disent eux-mêmes sans sécurité, sans défense, il n’y a pas de développement. Ce qui est une réalité et bien entendu, il nous est assigné de faire en sorte que les ivoiriens et tous ceux qui vivent en Côte d’Ivoire puissent vivre dans la quiétude. »

Il fera, pour terminer, cette précision quant aux perspectives : « Pour parler de perspectives, elles sont simples, c’est de faire en sorte que tout le monde se sente bien dans cette Côte d’Ivoire. Il est vrai que nous faisons face à de nombreux défis ; que ce soit le terrorisme, que ce soit l’orpaillage clandestin, le piratage maritime et j’en passe. Il faut essayer de contrer tous ces défis. Il appartient à mon département et au Ministère de l’intérieur, de la sécurité de veiller à la quiétude des ivoiriens. Et c’est là notre mission principale. »

Ange Nicaelle LYRANE

Verified by MonsterInsights