f1e5a6ba 8590 4296 bcde b82dad41eccc

Budget de l’Etat pour 2023 : Moussa Sanonogo et Amadou Koné rassurent les sénateurs ivoiriens

Entamé le mardi 13 décembre 2022, l’examen du projet de loi de Finances portant Budget de l’Etat pour l’année 2023 s’est achevé ce vendredi 16 décembre 2022 par la discussion sur l’annexe fiscale et le vote du budget général 2023.

A l’occasion de cette séance présidée par M. Koumoué Koffi Moïse, Président de la Commission des Affaires Économiques et Financières (Caef), le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, M. Moussa Sanogo, a présenté, devant les Sénateurs, l’annexe fiscale 2023 ainsi que le Budget général prévu pour la mise en œuvre des programmes de l’Etat en 2023.

8f251243 6de3 4450 a164 b62f1fcac0c2
Budget de l’Etat pour 2023 : Moussa Sanonogo et Amadou Koné rassurent les sénateurs ivoiriens 6

Ce budget s’équilibre en ressources et en charges à 11 694 363 921 834 FCFA, soit une progression de 18,1% par rapport au budget initial 2022, et de 8,9% par rapport au budget rectificatif 2022.

A l’issue des travaux, la Commission des Affaires Économiques et Financières du Sénat a adopté, à l’unanimité de ses membres, le projet de loi de Finances portant budget de l’Etat pour l’année 2023.

Avant cette étape finale qui marque la fin des passages des différents ministres devant la Caef, les ministres des Transports, Amadou Koné, des Énergies, des Mines et des Pétroles, représenté pour la circonstance par le ministre de l’enseignement technique, professionnel et de l’apprentissage, Koffi N’guessan et le Ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani ont bouclé la boucle avec succès par un vote à l’unanimité de l’ensemble de leurs budgets respectifs.

D’un montant de 218 901 772 660 F CFA, le budget prévu pour la réalisation des programmes du Ministère État, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural a été adopté à l’unanimité des Sénateurs présents de la Caef. Il en est de même pour le ministère de l’Énergie, du Pétrole et des Mines dont les crédits sont ouverts à 306 831 859 278 FCFA ; et celui du ministère des Transports : 260 980 799 695 FCFA.

« Rassurer les vénérables sénateurs que nous sommes conscients des défis de nos différents secteurs. Au niveau de l’énergie, c’est davantage de production d’énergie renouvelable. Au niveau du Ministère du Transport, c’est de continuer à travailler pour accroitre la mobilité des personnes sur le territoire national, en ce qui concerne le transport terrestre mais également renforcer nos capacités pour les échanges internationaux à travers les ports, mais également un certain nombre de préoccupations liées à l’efficacité de la compagnie nationale, AIR Côte d’Ivoire et la construction du hub aérien au niveau d’Abidjan. Nous allons continuer sous la direction de Monsieur le Premier Ministre, nous allons continuer les efforts que nous avons commencés», a fait savoir le ministre des Transports, Amadou Koné au nom de ses pairs devant la presse.

ANL