16c2b1e7 42c5 4e0d bb64 8a0d4238b571 1

RLE 2022/La Marahoué rassure Guikahué: «Nous sommes mobilisés pour faire gagner le PDCI-RDA»

Du 19 novembre au 10 décembre 2022, il va se tenir la Révision de la Liste Electorale (RLE) en Côte d’Ivoire. Chaque parti politique mobilise ses bases pour la réussite de cette opération.

En ce qui concerne le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), après le samedi 12 novembre à Gagnoa pour mobiliser les militants de la région du Gôh, le Vice-président, chef du Secrétariat exécutif, Prof. Maurice Kakou Guikahué, était le dimanche 13 novembre, dans la région de la Marahoué, à Bouaflé pour une séance de travail avec les responsables politiques de base.

Avant les échanges, les stratégies et les précisions, le N°2 du parti du Président Henri Konan Bédié a mis ces responsables politiques de base de la région au pied du mur. Il avait à ses côtés, les vice-présidents le doyen Cowply Boni  Philippes et Zamblé Bi Zahoury Zéphirin (Coordonnateur régional de cette opération d’identification et de la révision de la liste électorale qui a été investi), le Sénateur Bassy-Koffi Lionel-Bernard, le député Abi Koffi Richmond et le maire AZI Koffi Serges qui a dit le mot de bienvenue à la délégation conduite par Prof. Maurice Kakou Guikahué. C’était à la grande salle de mariage Diby Béatrice de la mairie de Bouaflé.

C’est par un mot de bienvenue dit par le délégué communal de Bouaflé, Azi Koffi Serges, par ailleurs maire de ladite ville, que s’est ouverte la séance de travail entre la direction du PDCI et le personnel politique de base. «(…) tous, en votre nom, permettez-moi de souhaiter la bienvenue au Secrétaire exécutif en chef, professeur Maurice Kakou Guikahué, notre soldat infatigable, notre vaillant héro, notre combattant de tous les jours et à sa délégation. Monsieur le ministre soyez les bienvenus dans notre cité, la cité du violet-blanc où il fait bon vivre, la cité du vrai brassage. Votre arrivée ici chez nous sonne comme une alerte à la mobilisation et à la prise de conscience, particulièrement face aux défis de l’heure pour notre grand parti, le PDCI-RDA. Les grandes questions qui s’imposent à nous, aujourd’hui, exigent notre union et notre cohésion pour trouver les solutions efficaces qui conduiront notre parti à la prise du pouvoir d’ici 2025 (…) Je demande à tous les militants de comprimer leurs ambitions personnelles du moment en vue de l’intérêt général de notre parti. (…) Ensemble, nous seront forts pour déplacer toute forme de montagne qui se dressera en face de nous pour la reconquête du pouvoir en 2025», a dit le premier magistrat de la commune de Bouaflé.

Après lui, Prof. Maurice Kakou Guikahué a pris la parole pour donner la raison de sa visite à Bouaflé et passer le message comme à Gagnoa de l’importance de la révision de la liste électorale (RLE) du 19 novembre au 10 décembre prochain.

«C’est un plaisir pour moi de me retrouver ce matin avec vous, mes frères et mes sœurs, pour cette séance de travail des responsables politiques de base du PDCI- RDA de la région de la Marahoué.

La délégation qui m’accompagne; dans laquelle se trouvent notamment; le Délégué communal de Cocody 4, Dr Serge KOFFI, le Délégué Départemental de Gagnoa 1, M. BOHUI Marcellin, la Député suppléante de la circonscription électorale de Cocody et membre du Bureau Politique, Madame Chantal BROU, Madame Janet KOMENAN et Monsieur Félix MESSOU, cadres militants du Parti et moi-même, sommes sensibles à la chaleur de l’accueil militant et fraternel qui nous a été réservé depuis notre arrivée à Bouaflé et plus particulièrement à la mobilisation observée ce matin », s’est réjoui l’envoyé du président Bédié.

Qui n’a pas manqué de porter plusieurs messages de son mandant en ces termes : «Permettez- moi, avant tout autre propos, de vous transmettre les salutations fraternelles et militantes de SEM Henri KONAN BEDIE, Président de notre grand parti, le PDCI- RDA.

D’abord, le Président Henri KONAN BEDIE vous encourage pour votre abnégation au travail et les sacrifices quotidiens consentis pour la bonne marche du Parti dans cette région de la Marahoué.

Ensuite, le Président Henri KONAN BEDIE vous félicite pour les résultats que vous avez obtenus  lors des élections législatives de mars 2021 en remportant trois (3) des huit (8) sièges que compte la région de la Marahoué.

Enfin, le Président Henri KONAN BEDIE vous exhorte à demeurer unis et solidaires pour préserver les acquis des postes que sont les trois députés, la Mairie de Bouaflé et la Présidence du Conseil Régional de la Marahoué, et d’en accroître le nombre lors des prochains scrutins.»

A sa suite, Sénateur Bassy-Koffi Lionel Bernard a présenté les membres du bureau de la Coordination régionale dirigée par Zamblé Bi Zéphirin. Ce dernier dira que «quand Guikahué est à la barre, nous sommes rassurés» avant d’expliquer sa stratégie pour réussir cette opération de la RLE et il a présenté le travail déjà fait.

«Nous sommes mobilisés, pas pour faire gagner une personne, mais pour faire gagner le parti, le PDCI-RDA. Nous allons nous mettre ensemble et nous allons vous faire honneur dans cette mission que vous nous avez confiée», a-t-il rassuré Maurice Kakou Guikahué.

Quant au doyen Cowply-Boni, que certains pensaient qu’il avait pris sa retraite politique, il fera une mise au point : «Je ne suis pas encore tout à fait au garage. Je suis prêt à aider le Coordonnateur régional pour qu’il réussisse sa mission d’identification et d’enrôlement des militants pour la victoire du PDCI aux futures élections.»

Pour lui, «le PDCI, le parti majeur doit reprendre sa place de leader.» C’est pourquoi il demandera aux cadres d’«oubliez les affaires personnelles pour penser au PDCI-RDA.»

Abi Richmond a renchéri dans le même sens que le doyen Cowply-Boni. «Ne nous battons pas pour rien. Mettons-nous à la disposition du PDCI-RDA pour réussir cette opération d’inscription sur la liste électorale», a-t-il suggéré.

Maurice Kakou Guikahué, après avoir écouté les uns et les autres, a repris la parole pour donner des conseils, des stratégies pour réussir à mettre le maximum d’électeurs sur la liste électorale. Car, pour lui : «Candidatures d’accord, mais identification et liste électorale d’abord.»

Gilles Richard OMAEL, à Bouaflé

Verified by MonsterInsights