AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Affaire «Tecks coupés à Tiassalé»: Le ministre des Eaux et Forêts dénonce le comportement des syndicats

4 min read
Laurent Tchagba2

Dans une note datée du 4 novembre et ayant pour objet « Votre responsabilité dans la gestion des personnels », le ministre des Eaux et Forêts, Laurent Tchagba, appelle les Directeurs généraux, les Directeurs régionaux, les Directeurs Centraux et Chefs de services rattachés au Cabinet, à encadrer le comportement des agents placés sous leur autorité et principalement, ceux qui sont membres d’associations syndicales du Ministère des Eaux et Forêts.

En effet, ces derniers temps, l’on a vu deux agents se disant membres de la fédération des syndicats des Eaux et Forêts, s’en prendre, à travers plusieurs sorties dans la presse écrite et audio-visuelle, au Député-Maire de Tiassalé, qu’ils ont couvert sans réserve, de plusieurs accusations dans l’affaire des 5 hectares de tecks coupés sur une réserve administrative destinée à recevoir les bâtiments du nouvel hôpital général de Tiassalé.

Ces agents ont-ils obtenu l’accord de leur hiérarchie avant de s’en prendre au premier magistrat de la commune de Tiassalé ? La réponse à cette question est manifestement « non », à en croire le contenu de la note du ministre Laurent Tchagba qui s’étonne de l’attitude de ces agents :

« Les récentes interventions des associations syndicales du Ministère des Eaux et Forêts dans la presse et les réseaux sociaux vous interpellent tous en même temps qu’elles révèlent la nécessité d’une prise en mains des personnes placées sous votre autorité. Les Responsables syndicaux sont avant tout des agents publics placés sous votre commandement», écrit le Ministre, s’adressant à la hiérarchie directe de ces agents, avant de les appeler à mettre fin à ce désordre : « J’en appelle par conséquent à votre sens de responsabilité à l’effet de mettre fin à ces actes qui sont de nature à annihiler tous les efforts d’amélioration de la gouvernance forestière et de redressement de l’image de l’Agent des Eaux et Forêts ».

59a4d02e 3d67 4645 8e59 4e8968784ca0
Affaire «Tecks coupés à Tiassalé»: Le ministre des Eaux et Forêts dénonce le comportement des syndicats 7

Ce passage de la note du Ministre apparait comme un désaveu cinglant de l’agissement de ces deux syndicalistes qui, au mépris de la hiérarchie et des structures du Ministère des Eaux et Forêts en charge des enquêtes, des questions juridiques et du contentieux, se sont érigés en enquêteurs, en procureurs et en juges pour condamner l’autorité municipale de Tiassalé, sans jamais avoir pris le soin de le rencontrer pour avoir sa version des faits, alors que dans le même temps, la Direction juridique et du Contentieux du Ministère, avait fait une enquête officielle et s’était aperçue de la réalité de cette affaire qui n’avait rien à voir avec les déclarations désordonnées de ces deux syndicalistes qui ne savaient même pas que leur hiérarchie avait fait une enquête sur le dossier.

Dans la même note, le Ministre des Eaux et Forêts qualifie les agissements de ces agents, de violations de plusieurs principes et des droits et devoirs qui sont ceux des Agents publics : « Il vous appartient, dans un premier temps, à l’échelle de vos structures, d’intégrer l’éthique dans votre management quotidien en informant vos collaborateurs sur les droits et devoirs  de l’Agent public, en particulier le civisme, le droit de réserve et le respect de la hiérarchie ». Ecrit le Ministre, avant d’appeler à sanctionner désormais ce genre d’agissements : « Dans ce cadre, tous les manquements à la déontologie et à l’éthique doivent être désormais dénoncés, actés et partagés avec des mesures correctives idoines pour impulser le changement de comportement. J’attache du prix au respect scrupuleux de cette note de service ». Termine le ministre.

Après un tel désaveu, on ne peut se priver de poser la question de savoir ce qui a bien pu pousser ces deux agents des Eaux et Forêts à se comporter ainsi qu’ils l’ont fait, dans cette affaire, sans l’accord de leur hiérarchie.

Ont-ils été conditionnés par les adversaires politiques, comme le pense fortement le maire de Tiassalé pour piétiner ainsi qu’ils l’ont fait, le droit de réserve, le respect de leur hiérarchie, la déontologie et l’éthique ?  

L’avenir nous situera…

Gilles Richard OMAEL

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

1 thought on “Affaire «Tecks coupés à Tiassalé»: Le ministre des Eaux et Forêts dénonce le comportement des syndicats

  1. 😂😂😂 Tout ce discours ne nous donne pas les résultats des dites enquêtes de la hiérarchie. Ça ne nous dit nulle part si le Maire a oui ou non coupé les tecks illégalement et s’il a oui ou non vendu les tecks à la scierie. C’est de ça qu’il s’agit. Est-ce que les accusations portées contre le Maire dont oui ou non avérées. That’s the veritable question. Ce n’est pas l’attitude des syndicalistes qui nous importe ici. Et un syndicat n’a pas besoin de l’avis de sa hiérarchie pour dénoncer un mauvais comportement. Ça ressemble à une intimidation qui vise à faire taire des gens qui veulent parler.

Comments are closed.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading