CNI 2022

Nouvelles CNI: «Faites vos réclamations du 17 au 31 mai, faute de quoi, la CNI ne pourra jamais être produite», prévient l’ONECI

Depuis l’année 2020, l’Etat de Côte d’Ivoire a procédé au renouvellement des Cartes nationales d’identité (CNI) en 45 jours. Mais, l’opération semble prendre plus de temps que prévu. Et des pétitionnaires attendent souvent plus d’un an avant d’entrer en possession de leur CNI. Y’a-t-il vraiment problème ?

Selon l’Agence Presse Africaine (APA), le directeur général de l’Office national de l’état civil et de l’identification de Côte d’Ivoire (Oneci), Ago Christian Kodia, a annoncé, lundi 16 mai à Abidjan, des journées exclusivement dédiées aux réclamations dans le cadre de la production des Cartes nationales d’identité (CNI).

Il s’agira pour l’Oneci, poursuit notre confrère APA, de redéployer sont dispositif de proximité, en vue de permettre aux personnes en attente de leur CNI depuis au moins 45 jours, d’obtenir l’information exacte sur le statut de leur demande et des orientations nécessaires au traitement de leur demande.

Période et Lieu de réclamation

Cette opération de proximité va mobiliser, rapporte APA, selon Ago Christian Kodia, plusieurs sites et espaces publics dans le district d’Abidjan et à l’intérieur du pays, ainsi que le déploiement des centre mobiles à travers des bus Oneci.

M. Kodia, qui s’exprimait dans un point de presse, a indiqué que l’opération dénommée «journées de renforcement du traitement des réclamations» se tiendra à Abidjan, au palais des sports de Treichville, à la place Ficgayo à Yopougon et la mairie d’Abobo, du 17 au 31 mai 2022.

Les personnes concernées

L’objectif est d’apporter une solution à plus de 450 milles demandeurs dont certains doivent reprendre l’empreinte digitale ou la photo selon la norme icao, ou d’apporter des informations supplémentaires sur le centre d’état civil du lieu de naissance.

D’autres pétitionnaires qui, pour des raisons de numéro de timbre, ont leur CNI encore bloquées dans le système de production, sont également concernés par cette opération.

 « Pour ce faire il est demandé aux populations qui ont reçu le message de l’ONECI leur demandant de se rapprocher de ses services pour complément d’information, de le faire effectivement, faute de quoi, la CNI ne pourra jamais être produite », souligne une note d’information de l’Oneci, selon APA.

 Qui précise que « la loi faisant obligation de protéger les données à caractère personnel, le traitement des réclamations doit se faire individuellement. Ce qui nécessite de facto la présence du requérant ».

Cette opération spéciale de traitement des réclamations est faite concomitamment aux opérations d’enrôlement pour l’obtention de la CNI, ainsi qu’au processus de distribution des CNI en cours sur le territoire national dans les différents centres de l’ONECI.

GRO avec Apanews