militairefranco ivoirien4

Toumodi : Un jeune berger tué dans une campagne de tirs des militaires français (selon APA)

Un jeune gardien de bœufs a été tué, le 19 avril 2022, des suites d’une explosion, dans la zone de Boni-Andokro (Toumodi, centre), abritant le camp militaire ivoirien de Lomo-Nord, où des militaires français du 43e BIMa menaient une campagne de tirs.

Le décès est survenu dans la zone de tirs de Toumodi, précisent les forces françaises en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’ »un jeune gardien de bœufs et de son troupeau (une soixantaine de bœufs) dans la zone de Boni-Andokro (camp de Lomo-Nord), des suites d’une explosion ».

Une enquête judiciaire a été ouverte le 20 avril, indique l’Etat-major des armées des forces françaises en Côte d’Ivoire, annonçant que « toutes les activités militaires ont été suspendues dans la zone afin que les enquêteurs ivoiriens puissent mener à bien leur investigation ».

Des autorités militaires sont également sur place pour appuyer les autorités judiciaires ivoiriennes, renseigne l’armée française, dans un communiqué. La levée du corps et la mise en terre du jeune répondant au nom de Dourcy Barry, ont eu lieu ce jeudi.

L’inhumation s’est tenue en présence de la famille du défunt, de Mme la sous-préfète d’Abigui, et d’une délégation des Forces françaises en Côte d’Ivoire (FFCI). L’Imam en mission aux FFCI a également participé à la prière des morts, poursuit le texte.

Un premier soutien de l’armée française a été apporté à la famille pour l’organisation des obsèques. Il est en outre annoncé une enquête française qui sera menée auprès des forces militaires qui étaient présentes lors de la campagne de tirs.

La zone de Boni-Andokro abrite le camp militaire ivoirien de Lomo-Nord, sur lequel le 19 avril 2022, la batterie du 43e BIMa a conduit une campagne de tirs, au cours de laquelle le jeune Dourcy Barry, a été mortellement fauché.

Source : APA News

Verified by MonsterInsights