PDCI: «On va étape par étape, si nous voulons gagner 2025» (Séraphin Kouamé, PP)

Le Secrétariat Exécutif du PDCI-RDA a tenu sa 181e session ordinaire, ce mardi 14 septembre 2021, au siège dudit parti. Avec à ses côtés Mme Euphrasie N’guessan, porte-parole adjointe, Kouamé Séraphin, porte-parole du Pdci-Rda, s’est prêté aux questions des journalistes. 

Monsieur le porte-parole, de quoi a-t-il été question à cette session du secrétariat exécutif ?

C’était la 181ème session.  Elle a essentiellement porté sur la préparation du Colloque du Pdci-Rda. Il y a un débat autour de la question de savoir en terme de rang, c’est le 2ème colloque. En réalité, c’est le second grand colloque que le Pdci-Rda organise. Ce colloque aura lieu du 15 au 18 octobre 2021 à Yamoussoukro.

L’essentiel de la séance de travail a porté là-dessus et in fine, un comité de rédaction a été mis en place pour approfondir les termes de références. Mais vous connaissez la situation que vit le parti et vous savez que le parti est profondément endeuillé.

D’entrée de jeu donc, une minute de silence a été observée à l’égard de nos illustres disparus que sont Albert Kakou Tiapani et Charles Konan Banny.

Le chef du Secrétariat exécutif a constitué une équipe d’ailleurs pour ce rendre aujourd’hui à Dabou afin de saluer la famille Tiapani, une autre équipe sera constituée plus tard pour aller saluer la famille Banny.

Lire aussi:  Alerte/Charles Blé Goudé (Cojep) révèle: «La Côte d’Ivoire est devenue une poudrière en attente d’explosion… il ne faut pas avoir peur»

Je crois que pour l’essentiel, c’est ce sur quoi a porté cette 181ème session. Il faut dire que certaines des étapes de la commémoration des festivités des 75 ans du parti ont été suspendues en raison du deuil qui a frappé notre président, Son excellence Henri Konan Bédié. Donc, les visites pour les hommes au président ont été suspendues, mais le reste du programme va se poursuivre. C’est pourquoi, le colloque que nous préparons aura bel et bien lieu du 15 au 18 octobre 2021 à Yamoussoukro.

Concernant les séminaires éclatés. C’est pour quand la synthèse finale qui doit conduire au colloque ?

Eh bien, les restitutions par zone ont été confiées à des équipes qui y travaillent et c’est bien avant le colloque. Donc, les restitutions sont en cours en ce moment.

D’ici-là, à quoi doivent s’attendre les militants ? Sur le terrain, est-ce qu’il y a des instructions particulières pour les délégués ?

Les délégués continuent le travail de terrain. On n’a pas besoin d’instructions particulières. Les militants doivent continuer à être mobilisés, organisés. C’est un travail quotidien des délégués. Ça se fait au quotidien. Vous connaissez les objectifs du parti. Très clairement, c’est 2025. Il faut qu’on revienne au pouvoir et puis nous sommes dans une dynamique centenaire avec un Cap 2046 bien connu. Donc, ce travail est essentiellement fait sur le terrain par les délégués. Personne ne doit dormir et il faut que chacun fasse au quotidien  son boulot.

Lire aussi:  Un natif de Raviart à Ahoussou Jeannot: «Mon oncle, arrête de danser lorsque tu fais du mal à ton peuple. Si Ouattara a trahi Soro et Bédié, toi qui es-tu?»

Qu’est ce qui va meubler les journées du Colloque ?

Ah oui, il y a pas mal de thématiques qui seront abordées. Mais n’allez pas vite en besogne. Je disais tout à l’heure qu’un comité de rédaction a été mis en place. Il y a un premier draft qui a été discuté mais, on a considéré au niveau du secrétariat qu’il était important que le travail de réflexion se poursuive pour produire un travail assez propre qui nous permette d’avoir des résultats probants, attendus lors du colloque. Donc, maintenant, je ne vais pas vous dévoiler les thématiques, veuillez bien attendre les résultats du travail du comité de rédaction.

La question de candidature pour 2025 a mis le Pdci sous le feu des projecteurs, ces temps-ci. Est-ce que le secrétariat exécutif a débattu de cette question ?

Non, nous n’en sommes pas encore là. Nous sommes dans la commémoration et nous avons un chronogramme très précis. Vous connaissez comment le parti fonctionne. La question de candidature et consorts relèvent d’autres instances, notamment la Convention. Et puis, vous avez le Congrès, il y a  des étapes pour arriver à des candidatures. Le secrétariat exécutif ne va pas évoquer ça aujourd’hui. Ce n’est pas le moment, ça n’a pas été fait, vous pouvez vous rassurer. On va étape par étape si nous voulons gagner 2025, nous devons être méthodiques. Nous devons laisser de côté les émotions, les pathos comme dit l’autre pour aller à ce qui est réaliste et à ce qui peut nous conduire à des résultats très nets, c’est-à-dire la victoire du Pdci, la reconquête du pouvoir par le Pdci-Rda.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire: BioVac System veut traiter l’air qui nous rend malade sans le savoir…respirez désormais le ‘’bien-être’’

Propos recueillis par GRO et DS

🔥81 Vues | Lectures

Laisser un commentaire