Guinée: Alpha condé parle enfin et accuse les femmes pour son 3e mandat

Depuis le coup d’Etat du 5 septembre 2021 en Guinée, on n’a pas entendu la voix de l’ancien président Alpha Condé. Des délégations de l’Union Africaine (UA) et de la Cedeao sont allées rencontrer les hommes forts de colonel Doumbouya et ont même vu Alpha Condé lui-même. Mais jamais on a entendu sa voix.

Pour la première fois, après le coup d’Etat, il a parlé hier pour dire d’une certaine manière pourquoi il est arrivé ce coup d’Etat ou cette décision d’un troisième mandat anticonstitutionnel : « Je n’ai jamais voulu un 3ème mandat. Ce sont les femmes qui m’ont sollicité ». Cette information a été révélée par le journal panafricain Jeune Afrique. Ah les femmes, quelle idée !

La tendance de troisième mandat qui aurait emporté ce président guinéen a été une vogue partagée par plusieurs présidents en Afrique de l’Ouest. Si l’on regarde bien, la Côte d’Ivoire aussi a connu une élection présidentielle problématique sur la base d’un (encore) troisième mandat d’Alassane Ouattara dont les partisans, surtout le ministre Mamadou Touré, annoncent déjà un 4e mandat. Il faut vraiment que ces choses cessent définitivement en Afrique.

Thierry Lees

🔥212 Vues | Lectures
Lire aussi:  Exclusif/Législatives à Dabakala: Un candidat, séduit, vote pour son adversaire Jean-Louis Billon

Laisser un commentaire