Tricycles

Côte d’Ivoire-Importation et vente: Des motos et tricycles bientôt interdits, les raisons

« Nous sommes en train de mener une réflexion pour interdire, d’ici deux années, l’importation des motos et tricycles à carburant. Pour que les deux et trois roues soient désormais importées en Côte d’Ivoire, il faut que ça soit des engins électriques. Au moins ça nous règle la question de l’environnement ». Tels sont les propos d’Amadou Koné, ministre des Transports qui dévoilait récemment l’une des ambitions du Gouvernement ivoirien, à l’occasion de l’atelier de validation du nouveau plan de circulation des motos et tricycles à Abidjan.

Cette décision émane de l’intention de l’Etat de lutter contre les problèmes de sécurité et de pollution ; c’est-à-dire le problème environnemental.

En outre, Amadou Koné dénonce une concurrence déloyale que livrent les motos et tricycles aux taxis-compteurs.

A titre d’exemple, il a relevé qu’en deux années,les autorités ont arrêté près de 900 motos-taxis à Abidjan qui ont transporté des passagers jusqu’à Marcory.

« C’est une concurrence déloyale par rapport aux taxis-compteurs qui paient les patentes. Une concurrence déloyale qui tue les taxis. Ça tire le niveau de la ville, du pays vers le bas », a-t-il précisé.

Avant de proposer leur cantonnement dans les quartiers, pour qu’ils fassent de petites distances.

En effet, la lutte contre la concurrence déloyale que mènent les engins de deux et trois roues contre les taxis-compteurs est légitime.

Cependant celle contre la pollution de l’environnement a un goût d’inachevé. Car les vrais pollueurs sont ailleurs. Il s’agit de plusieurs véhicules vétustes qui ne passent pas la visite technique mais circulent impunément avec des nuages de fumées noires.

L’Etat doit y penser pour mener un combat sans parti pris.

Nathanael Yao

Verified by MonsterInsights