Mamadou Koulibaly

Mairie d’Azaguié: Mamadou Koulibaly a-t-il été chassé par Patrick Achi ?

Le professeur Mamadou Koulibaly, ex-président de l’Assemblée nationale et Maire de la ville d’Azaguié depuis les élections municipales de 2018, vient de démissionner de la tête de la municipalité.
Les faits, rapportés par la gendarmerie d’Azaguié selon Pressecotedivoire, indique que le lundi 18 août 2021, « un Conseil municipal extraordinaire s’est tenu dans la salle de mariage de la Mairie d’Azaguié, où le Maire Mamadou Koulibaly a expliqué aux conseillers municipaux, aux différents représentants de la population, aux chefs religieux et coutumiers la cause de sa démission en tant que Maire de la commune ».

Mamadou Koulibaly
Mairie d’Azaguié: Mamadou Koulibaly a-t-il été chassé par Patrick Achi ? 3

Notre source poursuit pour affirmer que sur les raisons de cette démission, un document fait savoir que l’ancien président de l’Assemblée nationale, a reçu un courrier de la part du Premier ministre, Patrick Achi, l’informant qu’il lui sera prélevé la somme de 4 millions de FCFA chaque mois sur sa pension viagère en sa qualité d’ancien président d’institution puisqu’il exerce toujours comme Maire et que l’Etat lui verse des indemnités liées à cette fonction.

Dans le but d’entamer une procédure judiciaire contre cette décision, Mamadou Koulibaly a claqué la porte en adressant un courrier de démission à son Ministre de tutelle via le Préfet de Région.

Le poste de Maire est-il incompatible avec celui d’ancien président du Parlement ? Telle est la première interrogation qui traverse tout esprit. Si tel est le cas, pourquoi sa candidature en tant que Maire a-t-elle été validée ?

Pour l’instant, le départ de Mamadou Koulibaly fait penser à une contrainte à la démission, puisqu’il est informé d’un prélèvement salarial de 4 millions de FCFA par mois au cas où il conservait son poste de Maire. Il a donc été obligé de faire un choix.

Mais le verdict de la procédure judiciaire qui va suivre cette démission, éclairera la lanterne l’opinion commune.

Nathanael Yao