maca

Grève dans les prisons: Un prisonnier raconte ce qui s’est passé à la MACA, aujourd’hui, les grévistes régissent

Débrayage général dans les prisons de Côte d’Ivoire. Les agents pénitentiaires sont entrés en grève depuis ce mercredi 18 août 2021, sur toute l’étendu du territoire ivoirien. De Daloa à Abidjan, les prisonniers ont été mis dans leurs cellules. A la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), des tirs ont été entendus.

maca
Grève dans les prisons: Un prisonnier raconte ce qui s’est passé à la MACA, aujourd’hui, les grévistes régissent 3

«Nous les prisonniers, nous ne savons pas comment les choses ont commencé, et qu’est-ce qui a provoqué l’escalade. Sinon que les Agents pénitentiaires étaient en grève depuis ce matin !!», confie un prisonniers joint par téléphone.

Il poursuit pour dire que «nous avons été tous enfermés vers 11h30. Les tirs et les arrestations ont commencé vers Midi-15 minutes. Mais depuis environ 13h25, le calme revient progressivement. Mais les prisonniers sont toujours enfermés dans leurs Bâtiments respectifs. Les Commandos sont hors de notre vu actuellement. Sûrement qu’ils sont repositionner à l’extérieur et/ou aux alentours de la MACA.»

Pour le Collectif des agents grévistes, donnant les raisons de la grève, un communiqué de presse a été publié. «Dans le souci de contribuer à la recherche de solutions pérennes et adaptées, le collectif des syndicats du Personnel des Services Extérieurs de l’administration pénitentiaire a inscrit ses actions et sa démarche syndicale dans le cadre du dialogue social tel que prôné par le Président de la République. Suite au dépôt du préavis de grève du 09 août 2021, ce lundi 16 août 2021 a eu lieu dans la salle de réunion du cabinet du Ministère de la Justice entre le collectif d’une part. Et d’autre part, le cabinet avec les directeurs centraux, les revendications vieilles portées à la connaissance de la tutelle depuis plus 15 ans n’ont connue d’évolution. Suite aux échanges», rapporte le communiqué.

Puis, ledit communiqué donne les raisons de leur décision de rentrer en grève: «Vu que les revendications sont considérées comme étant fondées

Vu que la tutelle n’a pas fait droit à une seule des requêtes;

Vu que la tutelle a toujours promis depuis 2014

Vu les conditions pénibles de travail et du cadre de vie des agents

Le collectif après avoir faire un retour à la base, l’insatisfaction étant totale a décidé de rentrer en grève ce mercredi 18 aout 2021 dès 7H 30 min.»

Cependant, «nous sommes toujours disposés à d’éventuelles propositions concrètes de la part de la tutelle en lieu et place de simple promesse», précise ledit communiqué.

Gilles Richard OMAEL