oms

Rebondissement/Fièvre Ebola: OMS, MSHP et vaccin, c’est quand-même curieux !

Dans un communiqué signé du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique (MSHP), les populations ivoiriennes sont informées de ce que «les autorités sanitaires du Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle ont été informées ce jour, 14 août 2021, par l’Institut Pasteur de Côte d’Ivoire, d’un cas POSITIF de Maladie à Virus EBOLA après l’examen d’un échantillon prélevé le 13 août 2021 aux urgences médicales du CHU de Cocody, sur une jeune fille âgée de 18 ans, de nationalité Guinéenne.»

La déclaration poursuit pour dire que «cette jeune fille a quitté Labé en Guinée à destination d’Abidjan par voie routière. Elle est arrivée en Côte d’Ivoire le 11 août et a été diagnostiqué et prise en charge immédiatement par nos services sanitaires, le 12 août 2021 à 20 heures. Il s’agit d’un cas isolé et importé.»

Du coup, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se souvient qu’il y avait un vaccin contre la fièvre à Ebola qui existait et annonce des doses de vaccin anti-Ebola en Côte d’Ivoire, après un cas positif déclaré au CHU de Cocody, dans l’Est d’Abidjan, dans un communiqué, publié le lendemain de la déclaration du gouvernement sur le cas positif.

«L’OMS apporte un appui dans le cadre de la coordination des activités transfrontalières de lutte contre la maladie à virus Ebola. Aujourd’hui (samedi), 5000 doses de vaccin anti-Ebola, qui ont été obtenues grâce au soutien de l’Organisation pour combattre l’épidémie en Guinée, seront acheminées vers la Côte d’Ivoire grâce à un accord entre les ministères de la santé des deux pays», indique le communiqué publié sur abidjan.net. 

C’est quand même curieux de constater cette façon de faire de l’OMS et les dirigeants des pays africains.

Une épidémie qui a secoué l’Afrique avait donc un vaccin et après la lutte contre la fièvre à Ebola, les pays et l’OMS n’ont pas pensé à vacciner les populations pour prévenir la résurgence de cette maladie. Et c’est avec ce seul cas positif qu’on pense maintenant à évacuer le stock de vaccins de la Guinée en Côte d’Ivoire ?

Guy TRESSIA

Verified by MonsterInsights