Romain Kouakou DG AMUGA

800.000 véhicules sans visite technique: Les populations ivoiriennes en danger, l’AMUGA veut sévir

Un nombre pléthorique d’accidents de la circulation est relevé ces derniers mois sur les routes ivoiriennes. Les pertes en vie humaine et les dégâts matériels issus de ces accidents inquiètent les populations dans leur ensemble.

Les causes qui sont jusque-là médiatisées de façon récurrente sont : les excès de vitesse, le non-respect du code de la route ou la conduite en état d’ivresse, les faux permis de conduire…

Et pourtant l’une des causes les plus fréquentes est la panne mécanique due à l’absence de plusieurs véhicules à la visite technique automobile.

Cela vient d’être mis à nu par Romain Kouakou, Directeur général de l’Autorité de la mobilité urbaine dans le Grand Abidjan (AMUGA) au cours d’un entretien accordé au confrère imprimé Le Baromêtre.

 M. Kouakou dénonce en effet, 800.000 véhicules circulant en Côte d’Ivoire sans la visite technique qui atteste que ces véhicules ont de bons freins, de bons phares, des amortisseurs qui répondent, des clignotants et rétroviseurs en bon état. Bref, les véhicules sont aptes à circuler.

Etant donné que 80% des véhicules du parc automobile national circulent à Abidjan, l’AMUGA ambitionne d’appuyer les actions déjà lancées par le ministère des Transports, à travers des réformes dont le projet STI qui va permettre de détecter les voitures qui n’ont pas de visite technique et les mettre en fourrière afin de réduire les accidents de la circulation.

Romain Kouakou annonce également la réorganisation des lignes de ‘’wôrô-wôrô’’ et de ‘’Gbakas’’ pour éviter que ces engins continuent de stationner dans les rues de manière désordonnée.

Si ces projets sortent des tiroirs et sont mis en œuvre avec un suivi scrupuleux, ils rendront service aux populations qui ont été beaucoup endeuillé ces dernières semaines par ces accidents.

Rappelons que l’AMUGA est une Autorité Administrative Indépendante (AAI) dotée de la personnalité juridique et de l’autonomie financière. Elle a pour missions d’assurer l’organisation et la coordination des différents modes de transport du périmètre des transports urbains de sa compétence. Ainsi, l’AMUGA assure, dans le Grand Abidjan, la gouvernance institutionnelle de la mobilité urbaine définie comme étant le transport urbain et la circulation des personnes et des marchandises au sein d’un territoire délimité, ainsi que les infrastructures et les équipements nécessaires au transport, les moyens de transport, les services liés au transport et aux déplacements sur ce territoire.

Nathanael Yao