Ouattara Bedie

(COMBO/FILES) This combination of file pictures created on November 11, 2020 shows Alassane Ouattara (L), the President of Ivory Coast and presidential candidate for the upcoming elections, looking on during an interview with AFP at the presidential palace in Abidjan on October, 28, 2020, and Former Ivorian President Henri Konan Bedie (R) delivering a speech after being declared Ivoirian Democratic Party's (PDCI) candidate for October's presidential election, in Abidjan, on July 27, 2020. - Ivory Coast President Alassane Ouattara will meet his main rival Henri Konan Bedie on November 12, 2020, for talks on ending election-linked violence, the government said, as it updated the death toll from the clashes to 85. (Photos by Issouf SANOGO / AFP)

Pour une réconciliation vraie: Henri Konan Bédié parle encore à Alassane Ouattara

Pour une paix définitive et la réconciliation de toutes les filles et tous les fils de la Côte d’Ivoire, Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA avait sollicité un dialogue politique inclusif.

Ouattara Bedie
(COMBO/FILES) This combination of file pictures created on November 11, 2020 shows Alassane Ouattara (L), the President of Ivory Coast and presidential candidate for the upcoming elections, looking on during an interview with AFP at the presidential palace in Abidjan on October, 28, 2020, and Former Ivorian President Henri Konan Bedie (R) delivering a speech after being declared Ivoirian Democratic Party’s (PDCI) candidate for October’s presidential election, in Abidjan, on July 27, 2020. – Ivory Coast President Alassane Ouattara will meet his main rival Henri Konan Bedie on November 12, 2020, for talks on ending election-linked violence, the government said, as it updated the death toll from the clashes to 85. (Photos by Issouf SANOGO / AFP)

Ce vœu a été suivi par la récente rencontre entre Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, une rencontre fort appréciée par les Ivoiriens, tous bords politiques confondus.

A quelques heures du 61è anniversaire de l’Indépendance du pays, le Président Bédié, selon le confrère APA, a réitéré sa demande de voir le pouvoir organiser ce dialogue inclusif, dans une lettre adressée au président de la République.
Le confrère poursuit pour dire que dans cette lettre, le Président du PDCI rappelle que le mercredi 11 novembre 2020, ‘’au cours d’une rencontre après la grave crise postélectorale d’octobre, « la décision commune avait été prise pour l’ouverture d’un dialogue politique inclusif pour la réconciliation et la paix ».
« Je vous demande de prendre par une volonté politique forte, le leadership du processus de réconciliation nationale, par la libération générale des prisonniers des crises sociales que nous avons subies », a-t-il souhaité.
Selon toujours APA, Bédié pense que « l’évolution de la situation socio politique (du pays) montre que le moment est venu de se parler et de se réconcilier ». En outre, la célébration de la fête de l’indépendance, le 7 août, « offre le cadre idéal pour se surpasser dans le sens du pardon ».
Il s’est félicité de la rencontre, le 27 juillet 2021, entre l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et le chef de l’Etat Alassane Ouattara, dans le cadre d’une « décrispation de la vie politique » en Côte d’Ivoire.

Le président de la République a lui aussi besoin de paix et de stabilité. Car sans elles, nul ne peut bâtir une nation forte et prospère.

 Logiquement il devrait avoir une oreille attentive à la requête de son ‘’frère’’ aîné et organiser ce dialogue politique inclusif tant attendu.

Nathanael Yao