Guikahue1

Guikahué (PDCI): «Il faut changer notre logiciel de comportement et l’adapter aux mutations»

Face aux délégués, le jeudi 25 mars, le chef du Secrétariat exécutif a fait le bilan des dernières élections législatives. Il en a profité pour parler de la célébration des 75 ans de son parti et fait des projections pour l’avenir.

La célébration des 75 ans du Pdci-Rda marquera le point de départ d’une remobilisation de toutes les bases sur l’ensemble du territoire national. Hier, face aux délégués, à la Maison du parti, à Cocody, le secrétaire exécutif en chef, Pr Maurice Kakou Guikahué, a insisté sur cette nouvelle batille qui attend le parti d’Houphouët-Boigny.

DSC 1473.JPGdff Copie 1
Guikahué (PDCI): «Il faut changer notre logiciel de comportement et l’adapter aux mutations» 4

A en croire le N°2 du parti, aucun détail ne sera négligé pour récupérer les territoires perdus, au cours des élections précédentes. « Si on veut que le Pdci soit centenaire, comment allons-nous traverser les 25 ans qui arrivent ? Voilà la problématique. C’est un moment de remobilisation. On a arrêté des gens. Comment pouvons-nous nous organiser pour ne plus que cela arrive ? Il faut voir la mutation, la Côte d’Ivoire nouvelle, les nouvelles générations. Il faut changer notre logiciel de comportement et d’action et l’adapter aux mutations qui arrivent. C’est là le vrai problème » a laissé entendre le chef du Secrétariat exécutif. 

Pour Kakou Guikahué, si les dernières législatives n’ont pas donné la majorité au Pdci-Rda, elles doivent servir de test et de diagnostic pour les maux qui plombent le parti à la base. D’où le choix du colloque au titre des activités qui vont meubler la célébration du 75ème anniversaire du parti.

« On vient de faire les élections législatives. Il y a eu 50% du renouvellement du personnel politique. Nous étions 67 dont 36 sont revenus, 31 n’ont pas été réélus. 5 autres ne se sont pas présentés. Cela voudrait dire qu’on doit faire une analyse de ce renouvellement automatique.

DSC 1494.JPGr 1 1
Guikahué (PDCI): «Il faut changer notre logiciel de comportement et l’adapter aux mutations» 5

Pour le colloque, on va choisir toute l’intelligentsia du parti. Il y a un substrat qui est la conférence qui sera animée par Pr Kobi Assa, un homme de perspective mais qui travaille avec les historiens. Il va d’abord faire le point, dans le souvenir du passé et pour la marche glorieuse. Il faut qu’on explique aux jeunes ce que le Pdci a fait avant et ce qu’il veut faire dans le futur. On va vous donner le document de cette conférence avec quoi vous allez travailler sur le terrain avec vos militants et on va en faire la synthèse au cours du colloque.

Pour ce colloque, on va prendre des intellectuels, des gens de prospective, des politiciens, des économistes, et sortir des programmes. C’est les résultats du colloque qui vont alimenter le prochain Congrès. Le colloque est comme un pré-congrès. On s’arrête et on réfléchit, parce que si on ne réfléchit pas, on ne pourra pas bien agir », a annoncé Pr Maurice Kakou Guikahué.

C’est plus de 200 délégués qui ont effectué le déplacement pour cette réunion décisive qui a duré de 17h30 à 18h30.

GRO avec Le Nouveau Réveil

Verified by MonsterInsights