Fleur Esther Ake Mbo

La victoire d’Adama Bictogo confirmée: Fleur Aké M’bo réagit et réaffirme sa sérénité

Hohonon Fleur Aké M’bo, candidate Eds-Pdci, à Agboville commune, attend toujours la suite à sa requête d’annulation de la victoire de son adversaire, Adama Bictogo, qu’elle accuse de fraude voire de hold-up électoral. En réaction à des informations sur des sites et des réseaux sociaux qui faisaient état, hier, de la confirmation de la victoire du candidat du Rhdp, elle a fait savoir que le Conseil constitutionnel n’a rien encore dit sur le sujet. Toutefois, elle reste confiante.

On  a appris que la victoire d’Adama Bictogo, candidat du Rhdp, serait confirmée, à Agboville commune. Est-ce que vous avez eu la même information et quelle pourrait être votre réaction ?

Fleur Esther Ake Mbo
La victoire d’Adama Bictogo confirmée: Fleur Aké M’bo réagit et réaffirme sa sérénité 3

J’ai quitté le Conseil constitutionnel, ce soir, vers 18h. Jusqu’à ce que je quitte les lieux, le Conseil constitutionnel ne m’avait pas donné de suite à ma requête. On va de report en report. J’ai vu sur les réseaux sociaux et sur des sites de presse en ligne tels que Koici.com, APA NEWS et d’autres, que la victoire de Bictogo serait confirmée. Moi, j’ai déposé un recours au Conseil constitutionnel. C’est à eux de me dire si ma requête est fondée ou pas. C’est au Conseil constitutionnel de me dire si la victoire de Bictogo est validée ou pas. Tant que le Conseil constitutionnel ne fait pas une déclaration officielle, je ne vais pas me prononcer là-dessus.

On peut dire que Fleur Aké M’bo reste confiante quant à sa victoire ?

Je suis confiante. Je suis sereine. J’ai confié le sort de cette élection aux hommes de droit et j’estime qu’au Conseil constitutionnel, il y a des hommes de droit qui vont dire le droit. Il leur revient de dire le droit.

On a aussi appris qu’il y aurait un détachement impressionnant des Forces de l’ordre à Agboville, aujourd’hui. Est-ce une remarque fondée ?

Oui, c’est une remarque fondée. Depuis ce matin (Ndlr, hier), il y a un détachement des Forces de l’ordre à Agboville. Pendant les élections, il y avait beaucoup de cargos qui étaient arrivés à Agboville mais aujourd’hui, on a trouvé qu’il y avait beaucoup de corps habillés. Ceux qui avaient été envoyés, pendant les élections, n’ont pas bougé et puis, d’autres viennent d’arriver.

Entretien réalisé par JB KOUADIO

In le nouveau réveil / jeudi 25 mars 2021 – N°5721 // www.lereveil.net