PHOTO INFRACTIONS

Infractions mineures dans le transport: Grogne contre les papillons de 22 500 FCFA

« (…) Je ne comprends pas pourquoi, pour une faute commise par un chauffeur, c’est le véhicule qui prend le coup. Par exemple, le cas d’embarras de chaussée. Il est carrément lié au chauffeur, et non au véhicule. Car, le véhicule ne saurait se rouler lui-même pour venir encombrer la chaussée. Alors, que vient chercher le papillon de 22 500FCFA  ici. Ce n’est pas normal », s’insurgeSanogo Vafoumba, président de la Mutuelle générale des transporteurs de Côte d’Ivoire (MUGETRAN-CI).

Qui  n’est pas du tout content des paillons de 22 500 FCFA souvent émis par les forces de l’ordre.

Le 02 février 2021, à l’occasion d’une rencontre avec les acteurs du secteur, ce responsable d’organisation professionnelle a tiré à boulets rouges sur la délivrance de ces papillons.

Il a par ailleurs, précisé que les papillons émanent des contraventions que la police délivre à un chauffeur en fonction du degré de la faute commise par celui-ci. Il y a alors des infractions de 1ère, 2ème et 3ème catégories.

Selon lui, toutes ces contraventions, sont liées au chauffeur, et l’amende à payer, oscille entre 500 et 2000 FCFA.

Seulement l’amende concernant  le téléphone au volant est de 10. 000 FCFA.

Pour les papillons de 22 500 FCFA, M. Sanogo, explique que ce sont des contraventions de fourrière, directement liées au véhicule.

Vivement que les autorités dites compétentes se saisissent de ce dossier pour mettre de l’ordre dans le secteur des transports.

 Car le comportement des agents véreux ternit l’image de toute la police nationale et appauvrit les transporteurs.

Nathanaël Yao

Verified by MonsterInsights