Exclusif/RLE: Situation dramatique à Gagnoa (dans la région du Gôh), le sous-préfet et le maire Youssouf Diabaté (proche du RHDP), cités…

Exclusif/RLE: Situation dramatique à Gagnoa (dans la région du Gôh), le sous-préfet et le maire Youssouf Diabaté (proche du RHDP), cités…

«Situation dramatique actuellement à Gagnoa. Les Certificats de Nationalité (CN) de toute la région du Gôh sont actuellement à la mairie et à la sous-préfecture de Gagnoa.  L’équipe de ma délégation (Gagnoa commune) a, depuis hier (samedi 4 juillet), retrouvé des CN de Guibéroua, de Diégonéfla et de plusieurs villages de la Sous-préfecture de Gagnoa». Voilà l’alerte que nous avons aussi reçue, ce matin du 5 juillet avec la fin de la révision de la liste électorale (RLE).

A quel moment ces personnes, dont les CN sont bloqués ainsi, vont-elles se faire inscrire sur la liste électorale ? «Alors que les pétitionnaires ont fait par moment le pied de grue à la mairie et à la sous-préfecture sans avoir les papiers administratifs pour l’enrôlement sur la liste électorale. Or donc, c’est un plan commun de tricherie du RHDP», nous confie P.T. Ahon, avant d’ajouter que ces documents sont volontairement bloqués dans ces lieux. Ce qui a empêché des milliers d’Ivoiriens de la région du Gôh de figurer sur la liste pour exprimer leur devoir citoyen de vote.

Du côté de la mairie, nous avons pu joindre Youssouf Diabaté, maire de la commune de Gagnoa. «Nous avons des points focaux. Des gens viennent déposer leur dossier avec un numéro de téléphone. Quand les dossiers sont prêts, on les appelle. Il y en a qui viennent chercher, d’autres non. Certainement qu’ils n’ont pas le transport pour se déplacer. Nous avons eu au dernier moment l’idée d’aller vers eux pour les leur donner. Mais nous avons eu cette idée un peu tard. Cependant, il ne reste que 112 dossiers qui n’ont pas été distribués. Malheureusement l’enrôlement a pris fin aujourd’hui», nous a répondu le maire Diabaté.

Lire aussi:  CNI, RLE, RGPH, Covid-19, élections et paix: Aimée Zébéyoux (SEDH) sensibilise ses parents du canton Niabré (Gagnoa) et fait des dons

On aura tout vu au pays d’Alassane Ouattara en qui de nombreux Ivoiriens avaient placé une confiance totale pour le renforcement de la démocratie en Côte d’Ivoire. «La Côte d’Ivoire va étonner le monde», avait averti Alassane Ouattara en début de pouvoir d’Etat. Et voilà que la Côte d’Ivoire étonne le monde avec la régression (retour au 18e siècle ou au temps du parti-Etat) de la démocratie et une gouvernance calamiteuse du pays.

Aimé SAHIRI, à Gagnoa

🔥28 Vues | Lectures

Laisser un commentaire