Enrôlement massif en Côte d’Ivoire: Justin Doua Goré interpelle et prévient l’opposition…

Enrôlement massif en Côte d’Ivoire: Justin Doua Goré interpelle et prévient l’opposition…

Quand l’opposition contribue à sa probable défaite… En acceptant le principe de la confection massive des documents administratifs exigés pour l’inscription sur la liste électorale, j’ai le sentiment que l’opposition Ivoirienne s’est engouffrée dans une mauvaise brèche qui ne profitera qu’au parti-restaurant RDR-RHDP. Chaque jour la RTI1 nous montre les responsables de ce parti qui circulent librement partout avec de longs cortèges et nombreuses personnes qui s’érigent en collecteurs de demande de documents administratifs, extraits de naissance et certificats de nationalité. Ils ne sont pas concernés par le prétendu confinement d’Abidjan. Des documents dont la demande est normalement individuelle se font aujourd’hui en masse avec tous les risques de fraude. Je dis bien risques. Pendant ce temps, que font les responsables locaux de l’opposition qui n’arrivent pas à obtenir les fameuses autorisations de sortir d’Abidjan ? Certains se contentent juste d’expédier de l’argent à leurs relais locaux qui s’essaient au jeu de la collecte des demandes avec d’énormes difficultés. Ils en sont à se plaindre tous les jours des difficultés d’obtention de ces documents pendant que les responsables du parti-restaurant préparent déjà les esprits avec des chiffres apparemment farfelus mais qui ne sont pas fortuits. La liste provisoire qui sera publiée le 1er août nous réserve d’énormes surprises. Tous ceux qui s’étonnent toujours du faible nombre d’inscrits sur la liste électorale par rapport à la population pourraient être bien servis cette année. Augmentation exponentielle du nombre d’inscrits en perspective.

Quand la confection de la liste électorale vous échappe vous faites un grand pas vers la défaite. Le bourrage des urnes étant devenu trop visible et gaou, la fraude électorale s’est déplacée en amont pendant l’inscription sur la liste électorale et en aval dans la gestion des résultats.

J’ai écrit pour demain, à l’heure du bilan. A bon entendeur…

JDG

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *