Documents administratifs pour la liste électorale: Une mission découvre des bureaux parallèles et des dossiers disparus

Documents administratifs pour la liste électorale: Une mission découvre des bureaux parallèles et des dossiers disparus

TOURNEE D’EVALUATION DE L’OPERATION SPECIALE DANS LE DISTRICT DE YAMOUSSOUKRO ET DIDIEVI

Depuis le début de l’opération dite spéciale d’établissement des certificats de nationalité des nouveaux majeurs, bien d’anomalies et dysfonctionnements sont constatés par les pétitionnaires jetant ainsi un discrédit sur ce processus ô combien important pour mobiliser le maximum d’électeurs.

Ces dysfonctionnements se nomment : disparitions des dossiers des pétitionnaires, lenteurs dans le traitement des dossiers, délivrance de certificat sans timbre ou sans cachet, insuffisance du personnel commis pour l’opération.

Face donc à tous ces problèmes, une mission a été menée dans le district autonome de Yamoussoukro et dans la commune de Didievi pour constater le déroulement de cette opération qui hélas ne rassure plus nos concitoyens.

Ainsi, du jeudi 25 au lundi 29 juin 2020, les communes de Yamoussoukro, d’Attiegouakro, de Didievi et de Raviart ont été visitées par la mission composée à cet effet de :

GUINA Hermann, SGA BEN JPDCI urbaine

Yao Kouadio, Renouveau PDCI-RDA

N’DRI Mathurin, président AJED-CI

Cette mission faut-il le rappeler, a pour but d’évaluer l’opération qui tire à sa fin, recueillir les informations et continuer la sensibilisation auprès de nos parents afin qu’ils prennent une part active dans ce processus capital pour la participation massive des jeunes à la future élection présidentielle.

A cette occasion, la mission a effectivement constaté dans les différentes localités un faible taux de dossiers traités d’une part et d’autre part des dossiers mal traités ou encore un taux élevé de dossiers introuvables.

Particulièrement à Yamoussoukro ce lundi 29 juin, les pétitionnaires ont envahi les locaux de la sous-préfecture pour réclamer leurs certificats de nationalité aux autorités administratives chargées de l’opération.

Sur les raisons de ces anomalies constatées, la mission note que le spectre de bureaux parallèles chargés de ces mêmes opérations existent et serviraient les intérêts du parti présidentiel !

La mission recommande que :

  • D’autres missions soient menées pour mieux superviser la fin de cette opération afin de garantir les intérêts du PDCI-RDA ;
  • La Direction du PDCI-RDA monte au créneau pour dénoncer et interpeller le gouvernement sur l’existence de bureaux parallèles dédiés à l’opération spéciale.

Pour la MISSION

GUINA Hermann

YAO Kouadio

N’DRI Mathurin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *