Après ses propos mensongers contre Bédié à Bouaflé: Les propos graves de Patrice Kanté Koffi contre Ahoussou Jeannot… “Le vieux nègre et la médaille”

“Le vieux nègre et la médaille”, telle est la triste réalité du sieur Ahoussou Kouadio Jeannot.  Serré dans ses godasses qui ne sont guère à sa pointure, il dégouline de toute la  sueur de son corps.  Chacune de ses sorties sont semblables à un dernier round,  le cas échéant,  il libère le tabouret. C’est à ce travail de survie et de pitance que ce dernier s’adonne et s’abonne.  Mais diantre,  est-ce qu’il est obligé de mentir ?

Chers tous,  Ahoussou,  en panne sèche d’inspiration, décide de parler du président Bédié et en faire son fonds de commerce.

Petit fils de grand’mère Ahoussou Kla, je tiens à te rappeler que tu as été malin et surtout mauvais élève de son excellence Henri Konan BEDIE. Ta ruse à un court moment t’a fait dérouler le tapis et connaître une ascension, certes, mais tu ne pourras jamais arriver à la cheville du fils de Félix Houphouët-Boigny. 

En tant qu’élève nul,  tu as quitté le navire PDCI-RDA suite à l’appel et à l’obéissance de ton impatience, ton obscurantisme notoire et ta méchanceté légendaire.  La revanche et la vengeance sont de ta nature et taillées à ta mesure eu égard à tes hauts faits que tu as posés à Raviart,  ton village d’adoption et Didievi une ville hospitalière qui t’a fait et tout donné. Ces actes de vengeance et de revanche sont encore dans l’esprit et la mémoire collective des populations.

Aujourd’hui,  tu es un soldat perdu qui erre et flâne, les positions du soleil,  amènent ta propre ombre à t’effrayer. Quel cauchemar ! Qui pourra te sauver demain? Il faudra bien lire le conte de l’araignée et l’hyène pour oser s’approcher de ta silhouette trompeuse.

En quittant le village PDCI-RDA pour le hameau RHDP,  tu pensais compter et avoir droit de cité.  Aujourd’hui,  regarde ce que tu es devenu ? Rien que ta propre ombre. Personne ne compte sur toi.  Ni ADO ni le RHDP ne peuvent te faire confiance.  Le RDR sait très bien que demain avant le premier chant du coq tu leur feras la même chose.

La méchanceté a fini par noirci ton visage,  la médisance a rougi tes lèvres inférieures, la jalousie a rendu jaune ton sourire si tu en as encore et ton sempiternel mensonge a rendu hagard ton regard sur la gare.

Pauvre de toi! Arrête de colporter les mensonges à l’endroit de son excellence le président Henri Konan BEDIE. En dépit de tes calomnies,  tu ne seras jamais le fer de lance  du RHDP encore moins du RDR.  Tu ne seras ni président ni vice-président.  Tu ne seras plus jamais premier ministre encore moins président d’une institution à l’image du sénat mort né que tu diriges pour ta pitance individuelle et clanique.

Comme les tonneaux de danaïdes,  tu accompliras la mission qui est la sienne,  taillée sur mesure pour toi : ruser,  mentir,  médire,  comploter et déconstruire.

De toute façon,  de ton existence,  tu es amené à conjuguer ces verbes.

Patrice KANTE KOFFI,

Délégué général du PDCI-RDA Loire saint Étienne (France)

Membre du Bureau politique du PDCI RDA

Officier dans l’Ordre  du Bélier

Conseiller municipal de la commune de Didiévi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *