Côte d’Ivoire/Candidature de Bédié: “Si près du but, toute l’opposition est prête à fumer le calumet de la vraie réconciliation” (Un journaliste professionnel)

Côte d’Ivoire/Candidature de Bédié: “Si près du but, toute l’opposition est prête à fumer le calumet de la vraie réconciliation” (Un journaliste professionnel)

Une subite transe collective s’est emparée des sofas du Rhdp. Pour protester contre la candidature du Président Bédié. Et pourtant, s’il y a une personnalité politique qu’il faut respecter et encourager dans ce pays, c’est bien le Président Henri Konan Bédié. Très au parfum de la météo politique, le Président Henri Konan Bédié, digne successeur de feu le Président Félix Houphouët-Boigny, n’a jamais voulu compromettre la paix dans son pays en recrutant des soldats armés pour sa cause politique. Même quand un coup de force stupide est administré à sa gouvernance, il a su agir avec tempérance. Cet homme aux multiples atouts, choisi par le PDCI pour le représenter à l’élection présidentielle d’octobre prochain, est sur pratiquement toutes les lèvres actuellement. Faisant de lui, une vedette en ces moments de pré-campagne électorale. Ceux qui ne le connaissent pas vraiment se trompent de personnalité et parlent inutilement. Le vrai Bédié est comme un puits profond. Sans fond absolu. Qui nourrit toutes les régions de notre pays. Exactement comme une source d’eau vive. Ils sont nombreux ceux qui adulent le sphinx de Daoukro pour un service rendu. Combien sont-ils ceux qui ont été promus par lui et qui lui doivent leur carrière administrative? Certainement des milliers parce que le futur locataire du palais présidentiel de la Côte d’Ivoire a du talent d’homme généreux à revendre. Depuis les années 70 à nos jours, ils sont des milliers à qui Bédié a tendu la main pour un emploi, une promotion, un voyage. Il a même façonné le destin de certains thuriféraires qui pensent que le centre de la terre passe par leur nombril. Bédié, qui fuit la médiocrité, a misé sur l’éducation des collaborateurs et partenaires pour ne point faire d’eux des éternels obligés. Un tel homme, qui a toujours refusé les coups de force, n’arrive même pas à bien prononcer le nom d’un fusil d’assaut au contraire d’autres leaders, parce qu’il refuse que les problèmes politiques se règlent à coup d’armes et de canons. Le futur locataire du palais présidentiel sait ce que sont la paix et la réconciliation pour ce peuple de Côte d’Ivoire. N’en déplaise aux aigris, tribalistes qui ont jeté malheureusement leur dévolu sur sa candidature en menaçant de l’anéantir selon l’expression de Tiken Jah, ” S’il est candidat, nous allons l’attacher ” comme si ce sont eux qui donnent les brevets de candidature pour les élections présidentielles. C’est en gros le ton des mots incendiaires donnés par les gladiateurs du Rhdp, aujourd’hui. Mais face à ces mécontentements généralisés de jaloux, pour ne plus voir le Président Bédié au perchoir, une seule réponse en vaut la chandelle. Sommes-nous en démocratie? Si oui, les militants du Pdci qui savent que le Président Bédié est leur candidat pour vaincre Amadou Gon sont sur le terrain depuis longtemps. Que ceux qui pleurent continuent leurs jérémiades parce que cet homme de paix ne veut que le bien de ses concitoyens. Et les nombreux militants du Pdci déjà sur le terrain politique y préparent activement sa victoire. Si près du but, toute l’opposition est prête à fumer le calumet de la vraie réconciliation en vue d’arracher le pouvoir par les urnes au Rhdp qui n’en a plus droit. Vraiment !

Allah Célestin B.N Dri
Journaliste Professionnel
Membre du Bureau politique
Inspecteur du Pdci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *