Côte d’Ivoire: Le Rhdp n’a aucune vision, et Bédié, ce vieil homme qui voit toujours plus loin (analyse de JDG)

Côte d’Ivoire: Le Rhdp n’a aucune vision, et Bédié, ce vieil homme qui voit toujours plus loin (analyse de JDG)

Vision, analyse froide et rigoureuse des questions d’intérêt national. Lorsque le président Henri Konan Bédié a évoqué le danger de l’orpaillage clandestin ce fut la levée de boucliers. Injures et menaces comme aux bonnes habitudes des responsables et convives du parti-restaurant RDR-RHDP. Le gouvernement après toutes les tergiversations a fini par créer une brigade pour lutter contre ce dangereux phénomène et l’actuel ministre de la sécurité et de la protection civile en a fait une réelle préoccupation.
Lorsqu’il a fait remarquer l’incapacité du gouvernement de nous donner des Cartes Nationales d’Identité à temps et a proposé la prorogation des cartes actuelles jusqu’en 2021, la réponse fut encore une fois un flot d’injures et de menaces. Et ils ont lancé l’opération qui peine aujourd’hui à atteindre les objectifs attendus. Ce n’est même plus une priorité pour les Ivoiriens qui sont plutôt préoccupés à s’inscrire sur la liste électorale avec une variété de documents administratifs. L’échec à l’horizon ! Ce 24 juin 2020 « le conseil des ministres a décidé de la prorogation de la validité des Cartes Nationales d’Identité pour une période de 12 mois, du 30 juin 2020 au 30 juin 2021 ». Ce gouvernement de « nouvelle génération » savait très bien que nos Cartes Nationales d’Identité gratuites en 2009 (la leur coûte 5000 fcfa) arriveraient à expiration en 2019. Aucune mesure d’anticipation ne fut prise. On appelle ça manque de vision et de prévision. Et nous voilà, citoyens périmés avec des Cartes Nationales d’Identité périmées et prorogées.
Et avec ça il se trouve des farfelus qui, au lieu de regarder la pertinence de ses analyses, sa connaissance des dossiers et des intérêts de notre pays, sa capacité à penser la Cote d’Ivoire d’aujourd’hui et de demain, sa capacité à mobiliser toutes les générations autour de ses idées, tentent de distraire les Ivoiriennes et Ivoiriens avec les jugements puérils et stériles sur son âge. Comme si être président de la République était un travail de daba, machette et pioche.
Allons nous inscrire sur la liste électorale pour une Côte d’Ivoire fraternelle et inclusive.
Justin Doua Goré, political process

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *