Guessihio (Gagnoa): Décédé le 16 mars, Azo Didi Nestor (98 ans) inhumé le 20 juin, avec les hommages et décoration du PDCI-RDA

Guessihio (Gagnoa): Décédé le 16 mars, Azo Didi Nestor (98 ans) inhumé le 20 juin, avec les hommages et décoration du PDCI-RDA

Né en 1922, le patriarche Azo Didi Nestor, grand militant du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), décédé à l’âge de 98 ans le 16 mars 2020, a été inhumé le samedi 20 juin dernier à Guessihio son village natal.

Ancien président du comité de base PDCI de Guessihio, Azo Didi Nestor est resté militant de son parti jusqu’à son dernier souffle. «A cause de son âge, ne pouvant plus être au-devant des choses politiques, il a préféré être membre du bureau du comité de base en tant que conseiller du président Gbaognon Augustin. Mais il était à jour de ses cartes de militant du PDCI-RDA», a dit Patricia Tchékpé-Ahon, membre du Bureau politique et secrétaire de la section Gagnoa sud 1, dont dépend le comité de base de Guessihio, lors de la veillée funèbre du vendredi 19 juin 2020 dans ledit village.

C’est donc à juste titre que le parti d’Henri Konan Bédié a dépêché l’Inspectrice du PDCI-RDA, Antoinette Yoboué, pour l’élever à la dignité de Grand Officier, la plus haute distinction dans l’Ordre du Bélier, le samedi 20 juin, juste avant l’inhumation. «Il a vécu PDCI, il est mort PDCI. Il est resté fidèle au PDCI-RDA. C’était un grand militant comme on n’en voit plus beaucoup aujourd’hui», a dit Antoinette Yoboué avant de déposer la médaille de Grand Officier, au nom du président Henri Konan Bédié, sur le cercueil du défunt patriarche Azo Didi Nestor.

Lire aussi:  Après l’acquittement de Gbagbo et Blé Goudé: La CPI aux trousses de Soro, Amadé et Losseni

Bien que décédé à près de 100 ans (il disait lui-même qu’il en avait plus, selon ses enfants), la séparation a été difficile, non seulement pour ses enfants, ses parents, mais aussi du PDCI qui perd un militant exemplaire.

La médaille a été remise à son fils aîné Didi Ayèrè Patrice pour que la flamme du PDCI ne s’éteigne jamais dans la famille. La dépouille du patriarche a été conduite à sa dernière demeure au rythme de l’hymne du ‘’travail de mille générations’’ pour le repos de son âme.

ANL, à Gagnoa

🔥23 Vues | Lectures

Laisser un commentaire