Exclusif/PDCI-RDA, en attendant les dossiers de candidature: Me Emile Suy Bi Gohoré revient sur le dernier BP, les critères et la plainte à la CADHP

Exclusif/PDCI-RDA, en attendant les dossiers de candidature: Me Emile Suy Bi Gohoré revient sur le dernier BP, les critères et la plainte à la CADHP

SE, le PDCI vient de tenir un BP extraordinaire. Quelles sont vos impressions au sortir de cette 13e Session?

Me Suy Bi Gohoré Emile: Je vous remercie pour l’opportunité que vous me donnez de parler, encore, de la marche du PDCI RDA vers le pouvoir d’État. Je félicite et j’encourage votre organe pour le soutien franc, sincère et constant que vous apportez à notre grand parti. C’est en militant heureux et satisfait que je suis sorti de ce Bureau Politique, qui a définitivement fixé les règles pour que se tienne la Convention de désignation de notre candidat. Avec la crise sanitaire du Coronavirus, il a été impossible d’organiser les activités politiques et de suivre le calendrier que nous avions initialement arrêté. Je me réjouis donc que nous ayons pu tenir ce Bureau Politique à une date qui nous permet d’organiser la Convention en tenant compte du délai de dépôt des dossiers de candidature.

Certains membres du Bp taxent cette session d’illégale. Pouvez-vous nous donner plus d’explications?

J’ai effectivement lu, comme vous, des propos faisant état de l’illégalité du Bureau Politique actuel du PDCI RDA. Je voudrais rassurer les militants que le Bureau Politique a été formé dans le respect des textes du parti. Certes, les Statuts prévoient que les membres du Bureau Politique sont élus par le Congrès, sur proposition du Président du Parti, mais il ne faut pas oublier que le 12ème Congrès ordinaire, tenu en octobre 2013, a donné mandat au Président du Parti pour nommer les membres des organes du parti, notamment le Bureau Politique. C’est donc en vertu du pouvoir de nommer qu’il a reçu du Congrès, organe suprême du PDCI RDA, que le Président Henri Konan BEDIE a nommé, en toute légalité, les membres du Bureau Politique.

Lire aussi:  Accueil de Gbagbo/Kouamé Séraphin (PPP): «La posture officielle du Pdci sera connue ce jeudi 17 juin»

Peut-on avoir des nouvelles de votre plainte à la Cour africaine ?

Le recours formé devant la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples contre la réforme, mal faite, de la  CEI est en cours d’examen par cette juridiction internationale. Après l’audience de plaidoirie du 12 mars 2020, nous sommes dans l’attente de l’Arrêt de la Cour. Au regard des arguments de droit que nous avons développés, nous avons des raisons d’espérer une issue pour la démocratie en Côte d’Ivoire.

Un mot sur les critères de candidature ?

Il y a beaucoup de bruits autour des critères de candidature, que le Bureau Politique a pourtant adoptés, à une écrasante majorité. Je crois que ce ne sont pas les critères qui ont fait tant réagir, mais ce sont les candidatures supposées de personnalités, que ces critères viseraient à éliminer. Mais le dire, c’est méconnaître le PDCI RDA. En effet, dans les textes du PDCI RDA, il y a toujours eu des critères pour prétendre à un poste de responsabilité. Pour être Président de Comité, Secrétaire Général de Section, membre du Secrétariat Exécutif, etc., il y a des critères. Pour être Président du Parti, il faut avoir été membre du Bureau Politique pendant 10 ans, mais personne n’a jamais dit que ce critère excluait certains militants de la Présidence du PDCI RDA. Et s’il faut 10 ans de Bureau Politique pour diriger le PDCI RDA, n’est-il pas logique et intelligent de demander, au moins, la même chose au militant du PDCI RDA qui aspire à diriger la Côte d’Ivoire ? Les critères fixés sont ceux du PDCI-RDA, le Bureau Politique les a validés. Nous attendons désormais les dossiers de candidature. Je vous remercie.

Lire aussi:  Pdci-Rda/Les militants prennent d’assaut le siège de Port-Bouët/Alain Adja (délégué) : «Mobilisez-vous pour protester contre ce qui est en train de se faire…»

Propos recueillis par Gilles Richard OMAEL

🔥0 Vues | Lectures

Laisser un commentaire