Affaire Hamed Bakayoko et la drogue/Jean-Yves ESSO ESSIS au gouvernement qui reste muet: «La postérité rend à chacun l’honneur qui lui est dû»

Affaire Hamed Bakayoko et la drogue/Jean-Yves ESSO ESSIS au gouvernement qui reste muet: «La postérité rend à chacun l’honneur qui lui est dû»

Le ministre d’Etat, ministre de la Défense, chef du gouvernement par intérim de la République de Côte d’Ivoire, Hamed Bakayoko, a été nommément cité dans une ‘’enquête’’, sans preuve apparente, de principal trafiquant de drogue, la cocaïne. Pendant que les Ivoiriens s’en offusquent et donnent de la voix pour défendre leur pays, le gouvernement, d’habitude prompt à répondre aux attaques, reste muet sur cette affaire.

Lettre Ouverte de Jean-Yves Esso Essis aux Membres du Gouvernement de la République de Côte d’Ivoire.

Mesdames et messieurs nos gouvernants,

Depuis quelques jours, nous avons assisté à une cabale médiatique contre notre pays, orchestrée par deux journalistes, le Nigérian Ibekwe Nicholas et le Belge Daan Bauwens, dans une série d’articles publiés entre le 27 mai et le 05 juin 2020, via le média international canadien Vice Media.

En effet, Vice Media affirme, à travers une série de 5 articles dont 2 restent à publier, que le port d’Abidjan serait la plaque tournante du trafic de cocaïne dans le monde et que notre ministre d’Etat, ministre de la Défense, Premier Ministre par Intérim, Hamed BAKAYOKO serait “un pion central dans le trafic de cocaïne”.

Lire aussi:  Henriette Lagou, présidente de Rpc-Paix: «Nous continuons de parler de plateforme, quand la fumée blanche sortira, vous verrez...»

Quel que puisse être notre bord politique, il nous est insupportable d’assister à ce déferlement médiatique sur un aussi haut personnage de l’Etat, sans qu’aucun communiqué de soutien ni de démenti n’ait été jamais produit de votre part depuis ces dernières 48h.

La population se pose des questions et vous regarde. L’honneur c’est comme la santé, ça n’a pas de prix… Et l’honneur c’est la vérité.

Mesdames et messieurs nos gouvernants,

Dans un pays normal, le porte parole du gouvernement aurait aussitôt communiqué sur un tel sujet d’une telle gravité qui ne donne pas une très belle image de notre pays, en soutenant haut et fort le chef du gouvernement et en instruisant le Procureur de la République, à l’effet d’ouvrir une information judiciaire aux fins de diligenter une enquête.

Ainsi pourrions-nous, dans le cadre de cette procédure judiciaire, confondre ces deux journalistes et les contraindre à nous fournir les preuves de leurs accusations, faute de quoi ils seraient traduits devant les tribunaux pour diffamation et accusations graves portant atteinte à la Sûreté de l’Etat.

Nous osons espérer que cela sera chose faite dans les meilleurs délais. La postérité rend à chacun l’honneur qui lui est dû.

Nous vous prions d’agréer, mesdames et messieurs nos gouvernants, l’expression de nos salutations respectueuses.

Lire aussi:  Affaire ‘’Tout le monde fuit Bédié’’: Le délégué Pdci de Cocody 2, Ange DAGARET-DASSAUD déshabille et interroge le néo-militant du Rdr-Rhdp Kra Kouassi Justin, ‘’ex-Sg de section’’ Pdci

Jean-Yves ESSO ESSIS

Membre du BP du PDCI-RDA

NB : Venez confirmer aux gens que vous ne me payez pas.

🔥8 Vues | Lectures

Laisser un commentaire