Exclusif/Sous Ouattara-Confiscation des médias d’Etat, la HACA confirme: Le RHDP occupe, sur la RTI1, 77,96% du temps d’antenne, 66,53% du temps de parole et 83,38% sur Radio Côte d’Ivoire

Exclusif/Sous Ouattara-Confiscation des médias d’Etat, la HACA confirme: Le RHDP occupe, sur la RTI1, 77,96% du temps d’antenne, 66,53% du temps de parole et 83,38% sur Radio Côte d’Ivoire

La confiscation des médias d’Etat est un fait réel en Côte d’Ivoire. Et le ‘’Rapport mensuel sur le contrôle du pluralisme dans les médias audiovisuels de service public’’ de la Haute autorité de la Communication audiovisuelle (HACA), dont africanewsquick.net a pu obtenir copie, le confirme si bien.

De fait, selon Me René Bourgoin, président de la HACA : «La Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle communique chaque mois au Président de l’Assemblée nationale, au Ministre chargé de la Communication et aux différents partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, le relevé des temps d’intervention des partis politiques dans les journaux, les bulletins d’information, les magazines et toutes les autres émissions.»

Ainsi, le rapport de la HACA pour le mois de février 2020, transmis le 8 avril 2020, est clair : «Dans le cadre du contrôle du pluralisme politique, les partis et groupements politiques ont été constitués en deux entités, l’une concerne les partis et groupements politiques alliés au pouvoir, l’autre, l’opposition politique.

Sur un temps d’antenne total de 08 heures 45 minutes 42 secondes et un temps de parole de 02 heures 21 minutes 23 secondes consacrés par la RTI1 à la couverture médiatique des activités des partis politiques, ont totalisé :

-Partis et groupements politiques alliés au pouvoir (RHDP) : 06 heures 49 minutes 50 secondes dont 01 heure 34 minutes 04 secondes de temps de parole, soit respectivement 77,96% et 66,54% du temps d’antenne et de parole ;

-Opposition politique : 01 heure 55 minutes 52 secondes dont 47 minutes 19 secondes de temps de parole, soit respectivement 22,04% et 33,46% du temps d’antenne et de parole.

L’opposition politique enregistre une baisse de 18 minutes 09 secondes du temps d’antenne, comparativement au mois de janvier 2019 (02 heures 14 minutes 01 seconde).

Les partis et groupements politiques alliés au pouvoir enregistrent une hausse de 54 minutes du temps d’antenne, comparativement au mois de janvier 2019 (05 heures 55 minutes 50 secondes).»

La RTI2 n’a couvert aucune activité politique en février 2020. Par contre sur la radio nationale (Radio Côte d’Ivoire) le RHDP réalise 83,38% du temps d’antenne et 73,02% du temps de parole pendant que l’opposition représentée par le FPI (PDCI, EDS n’ont eu aucun temps) obtient 08,39% (soit 05 minutes 06 secondes) du temps d’antenne et 15,97% (04 minutes 14 secondes) du temps de parole.

A cela, il faut ajouter la Communication des Institutions.

Ici encore, le gouvernement RHDP se taille encore la part du lion avec 78,73% du temps d’antenne et 75,13% du temps de parole sur la RTI1 à côté de la présidence (08,44% et 15,41%), la vice-présidence (02,18% et 01,36%), l’Assemblée nationale (04,40% et 01,91%), le Sénat (03,63% et 03,94%) et toutes les autres institutions cumulées (02,62% et 02,25%).

Voilà comment fonctionne le pluralisme politique dans les médias de service public en Côte d’Ivoire et sous le Président Alassane Ouattara qui avait promis de libérer les médias d’Etat de l’emprise des partis politiques au pouvoir.

Gilles Richard OMAEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *