Alassane Ouattara face au miroir de l’histoire (acte 3 et fin) : «Le ciel s’assombrit considérablement au sein du RHDP» (Jean-Yves ESSO ESSIS)

Alassane Ouattara face au miroir de l’histoire (acte 3 et fin) : «Le ciel s’assombrit considérablement au sein du RHDP» (Jean-Yves ESSO ESSIS)

 

Comme il l’avait promis, la longue lettre de Jean-Yves ESSO ESSIS à Alassane Ouattara prend fin dans cette 3e partie de sa contribution.

Objet : Votre histoire dans notre histoire (3eme partie et fin)

Excellence Monsieur le Président de la République,

Force est de constater que le ciel s’assombrit considérablement au sein du RHDP…

Une série de cumulo nimbus, s’étant formés essentiellement dans des conditions d’instabilité au niveau de la troposphère, déferlent sur le régime RHDP et risquent de causer une terrible inondation. Si toutefois un tsunami imprévisible ou un tremblement de terre n’emporte pas tout sur son passage bien avant…

 

SECOUSSE TELLURIQUE

Une telle secousse tellurique enfoncerait certes davantage le pays dans des profondeurs abyssales insoupçonnées. Mais peut-être pourrait-elle en même temps remettre en place la croûte terrestre déplacée depuis ce coup de force d’un certain 24 décembre 1999 et permettrait de refermer ces grandes failles ouvertes dans tous les domaines, politique, diplomatique, judiciaire, social, économique et environnemental de la vie de notre jeune nation.

Dieu pourvoira…

LIRE AUSSI L’ACTE 2: Côte d’Ivoire-Alassane Ouattara face au miroir de l’histoire (Acte 2): Les ors du pouvoir… (Jean-Yves ESSO ESSIS)

ALASSANE OUATTARA ENCORE TRES MAL CONSEILLE…

Excellence Monsieur le Président de la République,

Le régime RHDP a considérablement accéléré sa chute en annonçant le retrait par la Côte d’Ivoire de sa déclaration de reconnaissance de compétence de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) suite à l’arrêt de ladite Cour enjoignant l’État ivoirien de suspendre le mandat d’arrêt international émis contre Guillaume Soro et de remettre en liberté provisoire tous ses proches injustement détenus.

Vous avez été encore très mal conseillé…

Quelles que soient les explications, justifiées ou non, de votre ministre de la Justice, en agissant ainsi, vous prêtez le flan à vos nombreux détracteurs pour un affaiblissement sans précédent du régime RHDP.

Nul n’est besoin d’avoir fait “Sciences Po” pour comprendre que l’image que vous donnerez de vous, par cet acte, au monde entier, à la Communauté Internationale et à la France qui ont très largement contribué à votre installation au pouvoir, sera celle d’un despote souhaitant délibérément violer les Droits Humains de certains hommes politiques ivoiriens dans l’unique but de les empêcher de participer au débat politique de premier plan.

OUATTARA NE SUPPORTE PLUS SES ANCIENS SOUTIENS

Excellence Monsieur le Président de la République,

Vous savez mieux que quiconque que votre régime doit son existence, en grande partie, à la Communauté Internationale dont vous voulez aujourd’hui vous défaire comme des ex-rebelles. Vos envies soudaines de souveraineté judiciaire mal placée face la CADHP, l’attestant…

Vous ne supportez plus vos anciens soutiens, politiques, diplomatiques et militaires, sans lesquels vous ne seriez jamais parvenu au pouvoir. Quand on sait ce que représente la France pour la Côte d’Ivoire dans la diplomatie internationale, on se rend bien compte que les lignes bougent actuellement et bougeront davantage dans les semaines qui suivront… en votre défaveur.

Vous connaissez mieux que quiconque la suite de cette procédure bien huilée depuis des lustres…

A l’instar de ce qui a été fait pour votre prédécesseur, le président Laurent GBAGBO, de nombreux médias occidentaux et internationaux déconstruiront votre image en vous présentant comme un dictateur sanguinaire sans foi ni loi qui n’a aucun respect pour ses engagements internationaux et qui traque sans aucun répit ses opposants politiques.

 

REPORT DES ELECTIONS ET TRANSITION POLITIQUE

Des rapports de la Communauté Internationale, de l’Union Africaine et de l’Union Européenne indiqueront sans nul doute que le retard pris par la CEI, déséquilibrée et partisane, dans la révision de la liste électorale et dans l’enrôlement des ivoiriens doivent irrémédiablement conduire à un report indispensable et inévitable du scrutin présidentiel prévu à la date du 31 Octobre 2020.

La mise en place d’une transition politique et démocratique apparaitra comme une évidence pour maintenir la paix sociale. Elle aura pour mission d’organiser, dans un délai d’une année, des élections ouvertes, inclusives, crédibles et transparentes…sans vous.

 

Excellence Monsieur le Président de la République,

L’étau se resserre autour de vous…

Au vu de l’incapacité (voulue ?) de nos gouvernants à organiser, dans des temps raisonnables, un recensement acceptable de la population électorale ivoirienne et à attribuer gratuitement des cartes nationales d’identité aux ayants droits, et, conscient que le RHDP va indiscutablement perdre le pouvoir d’Etat après le 31 Octobre 2020, il est grand temps, pour vous, d’opérer un virage à 360 degrés.

 

UNE SERIE DE MESURES SPECTACULAIRES

Créez la surprise et soignez votre sortie en annonçant une série de mesures spectaculaires qui bousculeront le paysage politique et qui vous donneront une grosse bouffée d’oxygène vous permettant de sortir la tête haute de cette gadoue que vous avez patiemment élaboré :

  1. Faites amende honorable devant la nation et appelez sincèrement votre opposition pour organiser des élections libres transparentes et inclusives.
  2. Decretez la gratuite des CNI pour tous.
  3. Faites libérer tous les prisonniers politiques.
  4. Permettez le retour sans conditions de tous les exilés politiques

Il est encore temps pour vous de sortir de l’histoire avec moins de fracas et de douleur que vous y être entré. Cela ne permettra sûrement pas de sauver les quelques arsouilles économiques qui ont profité de votre proximité pour s’enrichir aveuglément, mais cela convaincra très certainement la Communauté Internationale qui a désormais dirigé sa visière sur votre régime RHDP.

 

Excellence Monsieur le Président de la République,

Nous terminerons cette si longue lettre en vous disant simplement que c’est bien parce que nous avons un immense respect pour la fonction que vous occupez actuellement que nous osons vous faire part de notre analyse honnête et impartiale de votre histoire personnelle dans notre histoire commune…

Parmi les tâches que nous considérons comme faisant partie des missions du président de la République, il y a ceci : il lui revient de faire tout ce qui lui est possible de faire pour donner une image positive de son pays aux autres peuples de la planète.

Merci pour ce moment que vous avez bien voulu consacrer à la lecture de cette note…

Convaincu que vous saurez apprécier à sa juste valeur cette correspondance ouverte et que votre bienveillante lecture saura nous éviter votre courroux et donner à cette lettre la valeur qu’elle mérite,

Je vous prie d’agréer, Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de nos sentiments respectueux et profondément dévoués.

Jean-Yves Esso Essis

Jean-Yves ESSO ESSIS

Citoyen ivoirien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *