Education nationale, Kandia Camara veut détruire les enfants des pauvres: Assalé Tiémoko constate la discrimination dans les cours télévisuels et en ligne…une proposition de africanewsquick.net

Education nationale, Kandia Camara veut détruire les enfants des pauvres: Assalé Tiémoko constate la discrimination dans les cours télévisuels et en ligne…une proposition de africanewsquick.net

 

Tiémoko Antoine Assalé, maire de la commune de Tiassalé et Directeur général de la Société Nouvelles éditions de Côte d’Ivoire (SNECI) éditrice du journal satirique L’Eléphant déchaîné, a mis le doigt sur la discrimination à l’école ivoirienne avec le choix de la ministre de l’Education nation pour donner des cours télévisuels aux élèves du CM2, 3e et terminale pour préparer les examens de fin d’année. Il a découvert, dans sa tournée de sensibilisation aux mesures barrières contre le Covid-19, que de nombreuses populations étaient marginalisées ou laissées-pour-compte.

«Ici Djaakro, 36 km de Tiassalé. Pas de télé, pas de radios (vous avez dit cours télévisuels?), pas d’électricité, rien pour s’informer et donc pas au courant de la maladie comme dans la quasi totalité des 37 villages parcourus.» C’est ainsi que le premier magistrat de Tiassalé a mis le doigt sur la discrimination faite à ces populations, sur sa page facebook.

Ce problème se pose à l’échelle nationale. Dans nos villes, des enfants des planteurs qui vivent dans des campements ou villages éloignés de la ville se rendent juste dès l’annonce des congés ou vacances, chez leurs parents dans ces localités. L’école a été fermée le 16 mars pour 30 jours, renouvelable en fonction de l’évolution de la pandémie à coronavirus.

Lire aussi:  Lutte contre les grossesses en milieu scolaire: Kandia Camara devrait suivre l’exemple de la Tanzanie… 30 ans de prison pour quiconque engrosse une écolière

Malheureusement, la progression de l’infection est fulgurante. De 1 contaminé le 11 mars, la Côte d’Ivoire est passée à 626 cas du Covid-19, ce lundi 13 avril.

UNE PROPOSITION DE AFRICANEWSQUICK.NET

Comment ces élèves dont la plus part est démuni peuvent-ils suivre des cours par internet ou à la télévision ?

Si cela ne tenait qu’à préparer les candidats aux examens de fin d’année, on aurait pu réquisitionner tous les enseignants d’un établissement primaire leur répartir les différents élèves du CM2 redistribués dans les différentes classes du CP1 au CM2, en respectant les mesures barrières comme le gouvernement l’a fait pour le dernier conseil. La même chose au collège et au lycée. Simplement!

 

Gilles Richard OMAEL

🔥42 Vues | Lectures

Laisser un commentaire