Covid-19 en Côte d’Ivoire: Le SEDH forme ses agents pour de meilleures pratiques des mesures et préconisations de santé dans la lutte contre le Coronavirus

Covid-19 en Côte d’Ivoire: Le SEDH forme ses agents pour de meilleures pratiques des mesures et préconisations de santé dans la lutte contre le Coronavirus

Le jeudi 09 avril 2020, dans le cadre de la lutte contre la propagation du nouveau coronavirus ou covid-19, le Secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’Homme, en partenariat avec la Direction de l’Hygiène Publique et de la Santé-Environnement, a organisé un atelier de renforcement des capacités de ses agents, d’un représentant du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et de quarante (40) leaders des Organisations de la Société Civile sur les bonnes et meilleures pratiques des mesures et préconisations de santé, notamment les gestes barrières.

Selon les formateurs (Mambé Serge et Diabagaté Mahama), « avec le lavage des mains, on se protège aujourd’hui et on prépare l’avenir».   Pour sa part, Madame le Secrétaire d’Etat, tout en exprimant sa gratitude à Madame Eugénie Doh Gagne, Directrice de l’Hygiène Publique et de la Santé-Environnement et au Professeur Benié pour la tenue de ladite formation, a souhaité que les participants améliorent leurs connaissances sur le coronavirus et s’approprient tous les éléments nécessaires qui encadrent les gestes barrières, afin d’être des relais efficaces et efficients auprès des populations dans la lutte mondiale contre le covid-19. Ci-dessous l’intégralité de l’intervention de Mme Aimée Zébéyoux, Secrétaire d’Etat chargée des droits de l’homme (SEDH).

Lire aussi:  Visite dans les rédactions-Le ministre Sidi Touré s’imprègne des réalités… Les journalistes de ‘’Le Patriote’’ rassurés du soutien de l’Etat

«C’est un réel plaisir de nous trouver réunis ce jour, afin de prendre part à l’atelier technique de formation et de renforcement des capacités que le Secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’Homme organise, en partenariat avec la Direction de l’Hygiène Publique et de la Santé –Environnement du Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique.

Cette formation est faite à l’attention des agents du Secrétariat d’Etat chargé des Droits de l’Homme et des leaders des Organisations de la Société Civile sur les dispositions pratiques de la mise en œuvre des mesures et préconisation de santé, notamment les gestes barrières afin de lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus ou covid-19.

C’est le lieu de féliciter spécialementMonsieur le Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, la Directrice de l’Hygiène Publique et de la Santé-Environnement, Madame Eugénie Doh GAGNE et le Professeur BENIE et de leur exprimer toute ma gratitude pour avoir accepté spontanément ma demande d’organiser la présente formation et, d’avoir ainsi, démontré leur abnégation sans faille à endiguer la propagation de la maladie du nouveau coronavirus en Côte d’Ivoire.

Les 16 et 23 mars 2020, le Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, d’une part à travers un Communiqué du Conseil National de Sécurité (CNS) et, d’autre part dans sonadresse à la Nation dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Coronavirus ou Covid-19, a fait part de l’intervention de mesures exceptionnelles notamment :

  • la fermeture des établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur, des boites de nuit, des cinémas et des lieux de spectacles à partir de minuit … ;
  • l’interdiction de rassemblement de plus de 50 personnes ;
  • la distanciation sociale d’un mètre ;
  • les mesures d’hygiène (lavage des mains au savon ou avec des solutions hydro alcooliques, l’éternuement dans le coude) ;
  • l’état d’urgence ;
  • le couvre-feu de 21h à 5h du matin ;
  • la réquisition des biens et services dont des forces de l’ordre afin de veiller au respect des mesures barrières ;
  • l’instruction du Garde des Sceaux à l’effet de donner des suites judiciaires au non-respect de ces mesures.
Lire aussi:  Ufpdci urbaine: Sita Coulibaly prépare un grand coup pour ce samedi 7 septembre…

Les mesures prises par le Président de la République dont l’état d’urgence et le couvre-feu ont des fondements légaux, notamment :

A ces décisions prises par le Président de la République, il également saluer les mesures d’accompagnement prises par le Premier Ministre le 31 mars 2020 pour atténuer l’impact de la pandémie sur les populations et les acteurs économiques.

Aussi, est-ce avec satisfaction que le SEDH et les OSC  accueillent le présent appui technique de la Direction de l’Hygiène Publique et de la Santé–Environnement, qui offre aux participants une occasion unique d’améliorer leurs connaissances sur le coronavirus,de leur fournir les outils nécessaires de renforcement des capacités, afin qu’ils soient des relais efficaces et efficients auprès des populations dans la lutte mondiale contre le covid-19.

Assurément, au terme de cette journée de travail, d’échanges et de partages, je suis convaincu que grâce à l’expertise des représentants de la Direction de l’Hygiène Publique et de la Santé–Environnement, vous ferezmieux faire connaître les moyens de lutte contre la pandémie à travers un partage de bonnes et meilleures pratiques.

Lire aussi:  CEI : La Cour Africaine tranche ce jeudi

C’est dans cette optique que le présent atelierde formation donne l’occasion à tous les participants de mieux apprendre mutuellement les uns des autres et appréhender les éléments fondamentaux qui encadrent les gestes barrières.

J’exprime l’espoir que cet espace de discussion et de dialogue renforce les connaissances de chacun de nous afin d’améliorer le droit à la santé pour tous.

Aussi, je déclare ouvert l’atelier technique de renforcement des capacités organisé par le SEDH, en partenariat avec Direction de l’Hygiène Publique et de la Santé–Environnement. Je vous remercie.»

Gilles Richard OMAEL, avec Sercom SEDH

🔥3 Vues | Lectures

Laisser un commentaire