Danger ! Le Covid-19 progresse à 98% en Côte d’Ivoire en une semaine (de 4 cas à 73 cas): Amadou Gon Coulibaly, le bourreau des Ivoiriens…

Danger ! Le Covid-19 progresse à 98% en Côte d’Ivoire en une semaine (de 4 cas à 73 cas): Amadou Gon Coulibaly, le bourreau des Ivoiriens…

 

Le lundi 16 mars, pendant que le Conseil national de Sécurité était à une réunion extraordinaire présidée par le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara lui-même, il n’y avait que 4 cas confirmés du Covid-19. Et des mesures ont été prises pour arrêter la propagation de ce coronavirus.

Malheureusement, c’était sans compter avec l’incivisme du chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly qui, depuis qu’il a été choisi par Alassane Ouattara et la RHDP comme candidat à la prochaine élection présidentielle, se comporte déjà comme président de la République.

En effet, après que le président de la République et le CNS aient promulgué des mesures préventives contre le coronavirus, entre autres le confinement et la mise en quarantaine des voyageurs venant de pays ayant plus de 100 cas, 1213 voyageurs sont arrivés le lendemain mardi 17 mars à Abidjan. Ces derniers devraient être mis en quarantaine à l’INJS jusqu’à vérification de non infection du Covid-19 pour être libéré et rejoindre les familles.

Encore malheureusement pour les Ivoiriens, le premier ministre qui se met déjà au-dessus du président de la République, outrepasse ces mesures édictées et promulguées par Alassane Ouattara et le CNS pour contrer le Covid-19, et gère au cas par cas certaines personnes, catégorisant, du coup, les Ivoiriens devant la menace grave du Coronavirus. Il fait libérer contre la volonté du chef de l’Etat plusieurs parents de personnalités politiques, sportifs, économiques, du monde du show biz…

Ainsi, devant la colère des ‘’moins que rien’’ (selon le tri fait par Gon), il finit par annuler les mesures du chef de l’Etat et les 1213 personnes à risque sont rentrées dans leurs familles respectives pour selon lui s’auto-confiner chez elles.

Du coup, après la libération des potentielles 1213 personnes de l’INJS infectées, le bilan ne fait que s’alourdir. De la prise de la mesure préventive (4 cas), le 17 mars, nous sommes, aujourd’hui, depuis le 24 mars, soit une semaine après à 73 cas confirmés du Covid-19, soit un taux de progression de 98% en enlevant les 4 cas avant la décision de Gon contre celle d’Alassane Ouattara. Soit aussi en moyenne de 7 personnes contaminées par jour à cause des 1213 potentiels porteurs du virus libérés par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly qui devient le vrai bourreau des Ivoiriens en cette période de pandémie du coronavirus qui secoue le monde.

Gilles Richard OMAEL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *