Modification de la Constitution: La jeunesse ivoirienne et la Société civile préviennent le gouvernement sur les conséquences de ce projet contre le peuple

Modification de la Constitution: La jeunesse ivoirienne et la Société civile préviennent le gouvernement sur les conséquences de ce projet contre le peuple

Annoncé, il y a à peine 5 jours, le meeting de l’opposition s’est tenu ce dimanche 15 Mars à Yamoussoukro. Venus en grand nombre, les militants des différents partis formant les 2 grandes coalitions de l’opposition à savoir la CDRP et l’EDS (et leurs alliés) ont manifesté contre le projet de modification de la constitution votée en 2016.

Ouvrant le bal des orateurs et au nom de la jeunesse, HENRI JOËL KOUADIO, président de la JPDCI estudiantine et scolaire, a appelé le gouvernement à surseoir à un tel projet, car cela risque d’aboutir à une instabilité du pays. Si le gouvernement RHDP s’entête, il trouvera la jeunesse ivoirienne mobilisée qui s’opposera par tous les moyens démocratiques.

Au nom de la société civile, Madame Pulchérie Gbalet a appelé le peuple ivoirien à l’Union afin de faire barrage à une telle forfaiture.

Tous les partis composant les 2 différentes coalitions ont rejeté en bloc ce projet de modification de la constitution. Tcho Béni, millitant PDCI de Bouaké s’oppose aussi à un tel projet et ne voit pas la nécessité de modifier une constitution votée il y a à peine 4 ans. Issouf Ouattara, jeune militant du RACI quant à lui veut que le peuple ivoirien se lève comme un seul homme pour mettre fin au règne dictatorial du RHDP.

Lire aussi:  PDCI-RDA DU 20 JUILLET AU 31 AOUT: PROGRAMME DES RENCONTRES AVEC LES RESPONSABLES POLITIQUES DES ZONES

Il faut noter la présence du coordonnateur des activités des Vice Présidents du PDCI , le général Ouassénan à cette cérémonie.

KCA

🔥4 Vues | Lectures

Laisser un commentaire