Meeting de l’opposition samedi à Yamoussoukro : Tous dressés contre la modification de la constitution-Mobilisation exceptionnelle

Meeting de l’opposition samedi à Yamoussoukro : Tous dressés contre la modification de la constitution-Mobilisation exceptionnelle

La rencontre de tous les partis de l’opposition autour des plateformes de la Coalition pour la Démocratie la Réconciliation et la Paix ( CDRP)   conduite par le président Henri Konan Bédié et Ensemble Pour la Démocratie et la souveraineté (EDS) du professeur Armand Ouégnin  a tenu ses promesses, dimanche à la Place Jean Paul 2 de Yamoussoukro.

Outres les partis politiques de ces plateformes citées, tous les autres partis de l’opposition et leurs militants étaient présents à la place Jean Paul II pour l’occasion. Le Raci du président Soro Kanigui, GPS de Guillaume Soro, le Cojep de Charles Blé Goudé, le PIT du professeur Ahizi Aka Daniel, Lider de Mamadou Koulibaly, MVCI du président Sékongo Félicien, L’Upci, la Nouvelle Côte d’Ivoire, l’Union des Soroïstes avec à leur tête leurs différents responsables étaient de la partie.

Les jeunes, les femmes et les personnes d’un certain âge ne se sont pas fait prier pour effecteur des centaines de kilomètre pour se rendre à Yamoussoukro. La place jean Paul II était noir de monde avec à la clé les couleurs des différents partis politiques de l’opposition.

A cela, il fallait ajouter une présence remarquable des autorités coutumières. Toutes les bâches, plus d’une centaine ; ont été pris d’assaut. Un débordement obligeant le comité d’organisation à renforcer le dispositif de sécurité et d’accueil. Bâches et chaises continuaient à être installées pour permettre à chacun de suivre confortablement la rencontre.  

Lire aussi:  UNJCI/Amos Behonao se met à la disposition du Pdci: «Je suis un soldat et je suis prêt à me mettre en rang de bataille…»

Ensemble, les militants par milliers ont communié au son de chanson tel ‘’Allons à Gagnoa’’ , ‘’ Ya rien en face’’ ou encore ‘’Bédié au secours’’ du mythique artiste N’Guess Bon sens dans une ambiance de feu.

En voyant la grande mobilisation, on pourrait dire sans exagérer que toute la Côte d’Ivoire s’était déplacée à Yamoussoukro. Sous un soleil accablant, les militants et sympathisants de ces partis de l’opposition venus de toues les contrées du pays voulaient écouter leurs responsables politiques. Chacun voulait marquer sa présence soit à travers une banderole, soit par un Kakémono. Avant, pendant et après la cérémonie, les populations continuaient de faire mouvement à la place Jean Paul II.

Plusieurs personnes sont passées sur le pupitre pour passer un message aux ivoiriens. Du porte parole de la jeunesse de l’opposition, Kouadio Henri Joel, en passant par la porte parole des femmes de l’opposition au Dr Assoa Adou, le professeur Maurice Kakou Guikahué, L’honorable  Konan Marius au non des députés de l’opposition, Emile Ebra et Gbalé Pulchérie au nom de la société civile,  des portes paroles des autres partis de l’opposition, tous se sont dressés contre la modification de la constitution telle que souhaitée par le président Alassane Ouattara et son parti le Rhdp, et on exigé la gratuité de la CNI. Ils ont tous appelé à une forte mobilisation afin de faire échec au projet du président Alassane Ouattara qu’ils jugent tous inopportun à la veille de la présidentielle de 2020.

Lire aussi:  Révision de la Constitution par Alassane Ouattara : L’opposition révoltée veut se faire entendre…

EA (Envoyé spécial à Yamoussoukro)

🔥3 Vues | Lectures

Laisser un commentaire