Fraternité Matin: Tant que Ouattara est au pouvoir, Venance Konan règnera malgré sa mauvaise gestion…Inquiétude grandissante face à la multiplication des procès

Fraternité Matin: Tant que Ouattara est au pouvoir, Venance Konan règnera malgré sa mauvaise gestion…Inquiétude grandissante face à la multiplication des procès

 

Le verdict du procès des 89 ex-employés de Fraternité Matin contre la direction de l’entreprise étatique est prévu pour le 14 avril prochain. La présidente du Tribunal de Yopougon a demandé aux 89 plaignants de déposer leurs 14 bulletins de 2017 (bulletins des 12 mois, plus ceux de la gratification et du rendement), afin que le Tribunal vérifie à son tour les droits légaux des travailleurs qui ont été déflatés pour des raisons économiques dit-on.

En effet, ces ex-employés ont porté plainte contre Fraternité Matin parce qu’ils trouvent que leurs droits légaux n’ont pas été correctement payés. Et cela est confirmé par les calculs effectués par les services de comptabilité de l’Inspection du Travail d’Abobo-Adjamé et de la Centrale Dignité. Ces deux comptabilités ont trouvé que la direction de Fraternité Matin doit plus de 100 millions de FCfa aux déflatés. En somme, les 123 employés sacrifiés le 18 décembre 2018 ont été floués dans leurs droits légaux par la direction de l’entreprise gouvernementale.

Outre ce procès des 89 eux-employés, il y a aussi celui que Théodore Koffi Sinzé et moi (Presthone Brou) avons intenté contre cette même direction qui a d’ailleurs été condamnée le 12 décembre 2019 par la justice pour licenciement abusif. La direction de Fraternité Matin a été condamnée à nous payer plus de 15 millions d’indemnités spéciales et complémentaires. Mais, elle a fait appel de cette décision. Le procès en appel aura donc lieu très bientôt.

Lire aussi:  Côte d’Ivoire : Un nouveau parti politique pro-Ouattara est né

Aussi, faut-il souligner que le départ des 123 employés en décembre n’a guère résolu les problèmes de Fraternité Matin. Aujourd’hui, il y a une guerre ouverte entre le DG et son DGA. Le premier patron de l’entreprise a commandité un audit en vue de dénoncer la gestion du DGA et du DCM. Malheureusement, selon nos informations le résultat de l’audit (Nous avons visité quelques pages!!!!), accablent plus le commanditaire au point qu’il a du mal à le rendre public. Selon des informations, plus de 100 millions de FCfa seraient sortis des caisses sans justification. En réalité, les relations entre les deux têtes de l’entreprise se sont davantage distendues depuis la célébration en grande pompe des 55 ans de l’entreprise. Le premier responsable avait vendu à l’opinion et aux autorités du pays que ce sont les partenaires de l’entreprise qui supporteraient le budget de plus de 250 millions de FCfa. Alors qu’à la vérité le premier responsable a constamment sollicité la caisse de l’entreprise qui se trouve du reste dans un état comateux. Depuis plusieurs semaines beaucoup de fournisseurs et de prestataires défilent dans l’entreprise pour réclamer leur argent.

L’objectif du patron en commanditant l’audit était d’utiliser le résultat pour se débarrasser de son adjoint. Comme il l’avait fait avec beaucoup de maestria contre les deux premiers DGA, Kone Moussa et Saganogo qui ont été limogés. Car, dans les couloirs de Fraternité Matin, l’on n’hésite pas à claironner que tant que le Président Alassane Ouattara sera au pouvoir, le premier responsable de cette entreprise publique restera à son poste nonobstant ses frasques qui ont conduit le journal de la Côte d’Ivoire indépendante dans le trou…

Lire aussi:  Politique ivoirienne: Alassane Ouattara est-il infréquentable? Comment le président du RDR-RHDP s'est isolé de ses principaux alliés politiques

Pris sur la page facebook de Presthone Brou

🔥3 Vues | Lectures

Laisser un commentaire