Côte d’Ivoire: Le député Olivier Akoto appelle l’État à faire connaître le processus d’acquisition de la carte nationale d’identité aux populations

Côte d’Ivoire: Le député Olivier Akoto appelle l’État à faire connaître le processus d’acquisition de la carte nationale d’identité aux populations

L’honorable Olivier Akoto, député de la circonscription électorale de Daoukro-Ng’attakro (sous-préfectures et communes)  a appelé l’État de Côte d’Ivoire à faire connaître le processus d’inscription et  d’acquisition de la nouvelle carte nationale d’identité aux populations des villages, campagnes et hameaux. Cette information a été  partagée, ce samedi 8 février lors de la cérémonie d’investiture du président régional du forum du PDCI RDA qui s’est tenue au centre culturel de Daoukro.

“Que l’État fasse connaître le processus d’inscription et d’acquisition de la nouvelle carte nationale d’identité. Qu’il permette aux Ivoiriens d’être informés sur ce processus d’acquisition. Qu’il crée les conditions pour que tous les Ivoiriens qui veulent se faire établir leurs pièces d’identité soient informés” a fait savoir l’honorable député Olivier Akoto.

Si le processus d’acquisition reste depuis peu celui annoncé par le gouvernement, c’est à dire via internet, s’est-il demandé, je demanderai au gouvernement de le vulgariser afin de permettre d’obtenir sa pièce et de participer aux futures élections présidentielles. Mais si les choses restent à l’état actuel, c’est à dire la méconnaissance du processus d’inscription et d’acquisition, c’est donc vouloir d’une chose et de son contraire. Les populations, en majorité analphabètes, n’ont aucune connaissance de l’usage d’internet, pas à plus forte raison l’usage de l’outil informatique. l’État agit+il de la sortepour décourager nos parents? s”est-il demandé. A huit mois des élections présidentielles, que ce processus de paiement et d’inscription en ligne soit revu par l’État afin de permettre à chaque ivoirien de jouir de sa nationalité. Que l’État revoie sa position en organisant une campagne médiatique afin d’expliquer le processus d’acquisition. Sinon son attitude reste tendancieuse et pourrziy créer la confusion dans le pays.

Même au niveau de  l’acquisition d’extrait de naissance, Olivier Akoto  a porté à la connaissance de la population, que la loi qui donne droit à la population de se faire établir un extrait de naissance a été votée depuis 2019, mais à sa grande surprise rien n’est jusque-là fait pour la mise en pratique de cette loi. C’est la raison pour laquelle il interpelle le gouvernement et l’exhorte à faire de son mieux pour que ces deux points précités soient résolus.

En ce qui concerne les déguerpissements, il a souhaité qu’au nom de la promotion du social que prône le gouvernement, il est souhaitable  de trouver des mesures palliatives afin de résoudre la question des deguerpis.

Sercom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *