Affaire ‘’Maliens au meeting du Rhdp’’, un cadre Ivoirien écrit à Bédié: «Vous avez tout simplement dénoncé un fait avéré… Montreuil=Bamako-sur-Seine»

Affaire ‘’Maliens au meeting du Rhdp’’, un cadre Ivoirien écrit à Bédié: «Vous avez tout simplement dénoncé un fait avéré… Montreuil=Bamako-sur-Seine»

Lettre Ouverte au Président HENRI KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA et de la Plateforme de l’Opposirion (CDRP)
Excellence Monsieur le Président,
Pour aller à contre-courant de tout ce qui se dit sur les reseaux sociaux actuellement, je viens par la présente vous remercier publiquement pour l’entièreté des propos que vous avez tenus lors du BP du 14 novembre 2019 et, par la même occasion, passer un message à tous les éveilleurs de conscience.
A travers les propos que vous avez tenu concernant le meeting du RHDP qui s’est tenu le samedi 2 novembre 2019 en France au Palais des Congrès de la ville de Montreuil (parfois appelée avec humour Bamako-sur-Seine à cause du très grand nombre de nos frères maliens dans cette ville), vous avez tout simplement dénoncé un fait avéré. Nul besoin d’en dire plus…
N’en déplaise à tous les pseudos analystes de vos propos, éveilleurs de conscience d’un seul camp.
On ne peut entre crédible aux yeux des ivoiriens, dans ses critiques, lorsqu’on ne les fait que quand il s’agit toujours d’un seul et même camp. Nous avons eu des cas d’extrême xénophobie de la part du RHDP (rattrapage ethnique affirmé par le président lui même sur un plateau télé, demande publique de la part d’une député RHDP aux imams de Cote d’Ivoire de s’unir pour que jusqu’en 2050, le pouvoir ne tombe pas dans la main des « impurs » non musulmans, etc.) sans que cela m’émeuvent outre mesure ces éveilleurs de conscience, prêts à en découdre devant les médias en face de n’importe quel cadre du PDCI pour défendre leur position, disent ils.
Excellence Monsieur le Président,
Nul n’a besoin de déranger le commandement stratégique du PDCI pour répondre à ces messieurs en quête de publicité. Nous sommes là…Et nous veillons au grain en leur donnant une réponse adéquate à chacune de leurs hasardeuses envolées.
Il y a des critiques qui ne demeurent « critiques » que le temps de n’avoir pas réfléchi…
Et quand on réfléchi un peu, force est de constater que comme pour l’orpaillage clandestin avec son corolaire de bandes armées, comme pour la fraude sur la nationalité ivoirienne, comme pour les conflits intercommunautaires et les pressions sur le foncier rural et leurs conséquences sur la paix sociale dans toutes les localités concernées, vous avez encore une fois tapé dans le mille.
Vous avez encore une fois remué le cocotier…Et une fois passée la douleur de la chute des noix sur les têtes de certains, ils reviendront dire que vous aviez raison.
Merci pour votre courage…
Nous vous soutenons mordicus.
Prenons garde que notre esprit critique ne se transforme en esprit de dénigrement systématique…
Excellence Monsieur le Président,
Nous qui étions dans la salle lors du BP avons compris votre message. Soyez rassurés, nous sommes tous unis comme un seul homme derrière le Secrétaire Exécutif en Chef afin d’appliquer la feuille de route proposée et acceptée à l’unanimité.
En vous souhaitant une excellente semaine à vous et à votre épouse dont la simplicité et la disponibilité nous étonnera toujours,
Je vous prie d’agréer, Excellence monsieur le Président, l’expression de mes salutations respectueuses et profondément dévouées.
Jean Yves ESSO ESSIS
Inspecteur du PDCI-RDA
Membre du BP du PDCI-RDA
Président des Cadres Dynamiques du PDCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *