AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Affaire «Bédié, les derniers aboiements d’un illusionniste» : Jean-Yves ESSO ESSIS (Membre du BP du Pdci) dénonce et recadre des journalistes français de ASF… «Vous êtes dans le secret des Dieux là bas en Sarthe?»

5 min read
10 le COUPLE BEDIE heureux de communier avec les jeunes du PDCI RDA

Affaire «Bédié, les derniers aboiements d’un illusionniste» : Jean-Yves ESSO ESSIS (Membre du BP du Pdci) dénonce et recadre des journalistes français de ASF… «Vous êtes dans le secret des Dieux là bas en Sarthe?»

Le 28 aout 2019, Afrika Strategies France, une agence d’à peine un an d’existence siégeant dans la ville du Mans au 110 rue des Charmes, titrait dans un vrai torchon journalistique : « Bédié, les derniers aboiements d’un illusionniste…A 85 ans et après avoir été une demi-douzaine d’année au pouvoir, le sphinx de Daoukro est obsédé par un retour aux affaires. Malgré son bilan mitigé, ses relents ivoiriétaires qui ont fait morts et blessés et à la suite d’une décennie de « mariage » avec l’actuel majorité, il claque les portes pour revenir coute que coute. Et comme aucune alliance n’est contre nature, le vieux prince, veut s’appuyer sur Gbagbo et Soro. Deux rusés qui ont plus d’une corde à leur arc. Le ping-pong du désamour et des peaux de bananes promettent d’être long. La nuit des longs couteaux sera un marché de dupe à ciel ouvert entre des ennemis d’hier qui forcent une fragile coalition d’opposants. » Fin de citation.
Notons que Afrika Stratégies France (ASF) est une association basée en France, dans la sympathique ville du Mans (Sarthe). Elle a été créée par des journalistes français résidants en France pour donner, depuis l’hexagone, une nouvelle vision de l’Afrique.
Décryptons…
« A 85 ans et après avoir été une demi-douzaine d’année au pouvoir, le sphinx de Daoukro est obsédé par un retour aux affaires. »
Ah bon ? Vous êtes dans le secret des Dieux là bas en Sarthe ? Nous n’avons pas la même lecture chez nous en Côte d’Ivoire en tout cas…
« Malgré son bilan mitigé, ses relents ivoiriétaires qui ont fait morts et blessés et à la suite d’une décennie de « mariage » avec l’actuel majorité, il claque les portes pour revenir coute que coute. »

Bilan mitigé ???
Le président BEDIE a permis de réaliser de notables progrès sur la voie du développement, notamment des taux de croissance de 6% du PIB en moyenne sur la période 1994-1998, et des avancées sociales significatives grace à son projet de société « le progrès pour tous et le bonheur pour chacun » décliné en programme opérationnel sous l’appellation « l’Éléphant d’Afrique en marche ».
Lobjectif projeté dun taux de croissance à deux chiffres n`était plus du domaine du rêve dans le cadre du programme de développement 2000-2005.

Ses relents ivoiritaires qui ont fait morts et blessés ???
Parlons en…Fin 1993, Houphouet-Boigny décède. Henri Konan Bédié lui succède malgré la tentative de coup d’état constitutionnel du 1er ministre de l’époque et actuel président de Cote d’Ivoire, Alassane Dramane Ouattara (ce ne sont que les faits je n’insulte personne, rangez vos menottes…). Le concept d’ivoirité est alors mis en place…Parlons en.
La Côte d’Ivoire, abritant sur son sol plus de 5 millions d’étrangers pour une population de 23 millions d’âmes, est une mosaique de plus de 64 ethnies regroupées en 4 grands ensembles ayant des us et coutumes traditionnels qui leur sont propres. Au nord-ouest les Dioulas, au nord-est les Sénoufos, à l’ouest les Krous et les Mandés et du centre au sud-est les Akans dont je fais partie…
L’ivoirité est un concept visant à attribuer la qualité d’ivoirien à un individu en s’appuyant sur les bases de ce qui précède, c’est à dire sur des notions culturelles et ethniques. Un ivoirien, qui veut de surcroit briguer la magistrature suprême, doit être né de père et de mère, eux mêmes, ivoiriens. Quoi d’anormal ? Ou est le problème ?
L’ivoirite en outre, visait à promouvoir les cultures et les productions nationales qui connaissait dans les annees 90 un très fort ralentissement. En effet, tandis que les prix des matières premières nationales poursuivaient leur chute, vertigineuse, les prix des produits importés continuaient d’augmenter. Le concept d’ivoirité visait ainsi à renverser ou du moins à réduire le problème de la balance commerciale déficitaire. Cela se manifestait par des appels à l’élan national avec un slogan simple : « Consommons ivoirien ». Le message se voulait clair et simple, vantant les consommations alimentaires des différentes régions dans tout le pays du nord au sud et de l’est à l’ouest.
De manière cynique mais judicieuse, ce concept a été exploité négativement au profit de l’opposant d’alors :
« On ne veut pas que je sois président parce que je suis musulman et nordiste. »
Voila la phrase d’Alassane Ouattara, dont la nationalité était pour le moins douteuse (ce ne sont que des faits que je relate, remettez vos menottes dans le placard s’il vous plait…), qui mettra le feu aux poudres avec une communication bien huilée s’articulant autour de l’exclusion que pouvait provoquer la redéfinition de la qualité d’ivoirien.
C’est à partir de cet instant que l’on comptera les morts et les blessés en Côte d’Ivoire…
Il claque les portes pour revenir coute que coute ???
Erreur. Affirmation gratuite. Elucubrations mensongères…Il claque la porte pour sauver le parti d’Houphouet Boigny menacé de disparition par son allié, alors qu’il aurait pu n’écouter que son ventre comme bon nombre de ses hauts cadres du PDCI-RDA l’ont fait sans états d’âmes.
« Et comme aucune alliance n’est contre nature, le vieux prince, veut s’appuyer sur Gbagbo et Soro. »
Voici enfin la seule phrase sensée et digne d’intérêt dans votre papier messieurs les nouveaux journalistes manceaux…
« Le ping-pong du désamour et des peaux de bananes promettent d’être long. »
Nous ne comprenons pas l’hébreu en Côte d’Ivoire…Alors expliquez nous…Qu’est-ce qui promet d’être long? Le ping-pong ? Dans ce cas accordez le verbe promettre au singulier…
Ou est ce le désamour et les peaux de bananes? Auquel cas la phrase est à revoir…
Le français, c’est bien votre langue?
Revoyez vos gammes chers pseudos journalistes, spécialistes autoproclamés de l’Afrique sans prendre la peine de vous deplacer pour apprécier à leurs justes valeurs les vraies réalités de nos pays, et profitant de la brulante actualite politique de la Côte d’Ivoire pour faire le buzz en publiant des torchons.
Merci là bas…
Jean-Yves ESSO ESSIS

FB IMG 1567081737472
Jean-Yves ESSO ESSIS

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading