AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Drame de Yaou: Le témoignage d’un membre de la famille contredit le ministère de la Santé… Nous avons proposé d’acheter le carburant mais la sage-femme nous a répondu: «L’ambulance n’est pas inaugurée»

3 min read
GENENOUV176NeWstARt4.pdf 1 thumb 2

Drame de Yaou: Le témoignage d’un membre de la famille contredit le ministère de la Santé… Nous avons proposé d’acheter le carburant mais la sage-femme nous a répondu: «L’ambulance n’est pas inaugurée».

Les réactions continuent sur l’affaire de la femme enceinte décédée pour cause de ”ambulance non-inaugurée” du centre de santé de Yaou. Après celle du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, voici la version d’un membre de la famille.
«Notre sœur s’est rendue au centre de santé pour une simple consultation à la demande de son époux. Il voulait un contrôle afin de préparer son accouchement au CHU de Yopougon. Il sont arrivés à 05 heures du matin et non à 7h30 comme la sage-femme le dit dans son post, afin de pouvoir vite partir à Abidjan mais la sage-femme major était absente.
Son mari est allé faire une course à 8h 30 et à son retour à 10h moins, il retrouve sa femme qui était bien portante et avec qui, il a parlé aux environs de 09h20, couchée au sol et inconsciente. Les sages-femmes l’avaient faite couchée au sol.
Nous avons fait la demande de l’ambulance. Nous avons proposé de la conduire et d’acheter le carburant mais la sage-femme nous a répondu : « L’ambulance n’est pas inaugurée ». C’est ainsi que nous avons écrit aux administrateurs de ”Police secours” pour qu’ils nous aident. Et, ce sont eux qui ont appelé le SAMU. Mais, le SAMU nous a fait savoir que vu la distance, leur ambulance allait mettre du temps.

Un témoignage qui accable le centre de santé de Yaou
Un administrateur de ”Police secours” a même fait le déplacement jusqu’à nous. Finalement, c’est un ami de la famille qui nous a trouvé l’ambulance de Grand-Bassam. Nous avons déboursé la somme de 20 000 FCFA pour les services de l’ambulance. Nous avons le numéro du chauffeur, il pourra témoigner.
Que les gens arrêtent de raconter que c’est le centre qui a fait venir une ambulance. Les sages-femmes avaient d’ailleurs proposés à notre ami de mettre notre sœur inconsciente dans sa voiture pour l’envoyer, ce que nous avons refusé. Comment mettre une femme enceinte évanouie qui est arrivée bien portante dans le Centre, dans une voiture sans médecin ?
L’ambulance est arrivé aux environs de 10h50. La sage-femme major (est arrivée à 10h20) est montée dans l’ambulance avec notre beau», explique Armand Kouadio qui se présente comme le frère de la défunte. Interrogé par Afriksoir.net, pour avoir sa version des faits, Serge Assi, l’époux n’a pas voulu s’exprimer. Nous attendons toujours la version de la sage-femme mise en cause et dont le témoignage est crucial.
Sourcre : afriksoir.net…https://www.afriksoir.net/drame-de-yaou-le-temoignage-dun-membre-de-la-famille-accable-le-personnel-de-sante/amp/

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading