AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Plateau-le nouveau maire connu ce samedi: La sévère mise en garde du ministre de l’Intérieur, ce que le PDCI a préparé

2 min read
41432821 1899908236972185 5172574104078778368 n
ec0aa6070ec9b4e7be0d64e1065d6fb7 L

Au sortir de la rencontre importante qu’ils ont eue, le mardi 19 mars 2019, au cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, les conseillers municipaux du Plateau ont été situés, certains sur leur sort, d’autres sur leur avenir.

Pour ceux qui ont assisté à la rencontre d’information sur l’annonce officielle de l’installation effective de la mairie du Plateau organisée par le titulaire du portefeuille de l’Intérieur et de la Sécurité en Côte d’Ivoire, l’atmosphère était lourde, tendue, en dépit de son caractère cordial.

Selon nos sources proches du PDCI-Plateau, le ministre Sidiki Diakité, car c’est de lui qu’il s’agit, avait, à ses côtés, le préfet d’Abidjan, Vincent Toh-Bi. A cette occasion, apprend-on, il a largement informé ses interlocuteurs de la fin toute proche de la mesure de délégation spéciale, qui a mis « sous-scellé », l’administration municipale du Plateau, depuis la fin de l’année 2018. Cela, suite à la révocation intervenue dans un contexte électoral marqué, de l’ancien maire, Noël Akossi Bendjo pour « gestion hors-la-loi » des deniers publics.

Toujours selon nos sources, le ministre ivoirien de l’Intérieur a indiqué que l’installation du conseil municipal se ferait le samedi 23 mars prochain, dans la matinée. Il en a donné le protocole et précisé les règles et autres conduites à tenir avec les mesures de sécurité en sus. Le ministre Diakité en a profité pour préciser, que selon les textes en vigueur, tout conseiller membre pouvait briguer le poste de maire, à l’exception de celui ou de ceux visés ou inculpés dans le cadre des affaires administratives et judiciaires ouvertes et toujours en cours concernant la prédation de l’argent des contribuables au Plateau. Il est revenu sur cette actualité peu honorable pour la cité des affaires, et qui pollue la vie des populations du Plateau, en martelant clairement que si les conseillers venaient à élire un des leurs poursuivi par les tribunaux et inculpé, ladite élection serait reprise, car frappée d’invalidité, de par la loi.… suite de l’article sur LInfodrome

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading