AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Grève dans l’enseignement supérieur : La Cnec annonce une suspension pour deux semaines…les raisons

2 min read
52407149 2022302361152419 9008796518718636032 n

Grève dans l’enseignement supérieur : La Cnec annonce une suspension pour deux semaines…les raisons

Le Prof Johnson Zamina Kouassi et le Dr Joël Dadé libérés. Arrêtés depuis quelques jours, ils sont sortis, dans la nuit de ce vendredi 1er mars 2019, de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan où ils étaient détenus.
Leur syndicat, la Coordination nationale des enseignants-chercheurs (CNEC) de Côte d’Ivoire a annoncé au même moment qu’il suspendait la grève d’un an qu’il avait déclenché, pour deux semaines, « le temps de poursuivre les négociations ».
C’est une mesure de décrispation qui tombe à point nommé, alors que la grève devrait rentrer dans sa septième semaine. Le gouvernement qui s’était montré intraitable, après que le Président Alassane Ouattara s’est montré agacé en conseil des ministres, reprochant aux grévistes d’avoir rompu la trêve sociale de manière unilatérale, a dû lâcher du leste.
Cette décrispation devrait intervenir hier jeudi, à l’issue de fortes négociations entre le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly et la CNEC, mercredi, tard dans la nuit. Malheureusement, la libération des deux détenus, n’avait pas eu lieu, comme promis et la CNEC avait maintenu son mot d’ordre.
Reste la grève des enseignants du primaire et du secondaire pour laquelle, il n’y a pas encore eu d’issue, le gouvernement estimant qu’elle a un « fort relent politique ». Kandia Camara pourrait faire appel à la police. Elle convoque une réunion avec les différents responsables de la police, ce week-end.

Elvire Ahonon, ivoiresoir.net

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading