AFRICANEWSQUICK

Plus qu'une Agence de communication, un journal en ligne

Gagnoa: La fondation Konrad-Adenauer présente ses opportunités d’aide aux populations…la HACA censure Guikahué et la diffusion des lois sociales 2018 en direct sur les radios de proximité

4 min read
DSC 0343

Gagnoa: La fondation Konrad-Adenauer présente ses opportunités d’aide aux populations…la HACA censure Guikahué et la diffusion des lois sociales 2018 en direct sur les radios de proximité

DSC 0343
DSC 0247
DSC 0321

« Face au peuple ! » Telle est la dénomination du forum public entre les acteurs politiques et la société civile, initié par le parlementaire, Maurice Kakou Guikahué, député de la circonscription de Gnagbodougnoa, Dougroupalégnoa, Gagnoa sous-préfecture, Doukouyo et Sérihio. Il s’agit, pour l’élu, actuel président du Groupe parlementaire Pdci-Rda, d’aller sur le terrain auprès de ses mandants pour leur expliquer les lois votées à l’Assemblée nationale et répondre à leurs différentes préoccupations.
Démarrée le 17 février 2019, à Séhirio, dans le canton Zikobouo, la tournée qui s’achève, le 22 février 2019, a respecté la date du 18 février consacrée à Sakua, dans le canton Paccolo. Le député Guikahué était accompagné de son suppléant, M Yéboué, Colonel-major à la retraite et de plusieurs membres de son staff de campagne, lors des dernières législatives. Mais surtout, il était accompagné de Peter Koch, adjoint au représentant résident de Konrad-Adenauer-Stiftung, une fondation allemande basée en Côte d‘Ivoire. Peter Koch, invité par le député Guikahué, a salué l’intérêt que l’élu de Gagnoa sous-préfecture accorde à la réussite sociale de ses parents. Aussi, a-t-il fait présenter par Adou Hervé, le chargé des programmes, les opportunités que Konrad-Adenauer-Stiftung peut apporter, notamment le financement de formations pour les jeunes devant aboutir aux montages de projets dans des domaines comme l’élevage, l’agriculture, l’éducation à la citoyenneté, la promotion des stars-up etc. « Cette tribune se veut un moment d’échanges où l’élu explique à la population la mission que vous accomplissez dans votre mandat. Vos électeurs pourront trouver les réponses aux questions qui se posent. Je pense que de tels échanges pourraient améliorer la confiance entre l’élu et la population » a indiqué Peter Koch, tout en félicitant le député Guikahué pour son initiative. Quant aux chefs, ils ont aussi apprécié l’initiative de leur élu. « Merci de nous offrir cette opportunité d’explication des lois au peuple. C’est vous en tant que député qui avez initié cela pour la seconde fois déjà au cours de votre mandat. Merci » a déclaré le chef du canton Paccolo, Noel Gnagno. Prenant la parole à cette rencontre citoyenne, l’honorable Guikahué a fait le point sur les activités parlementaires. Il a déclaré que globalement, le travail parlementaire a été très dense. « En 2018, nous avons examiné et voté 35 lois contre 24 en 2017. Nous avons voté 3 lois organiques, 18 lois ordinaires, 11 lois d’orientation de ratification d’ordonnance, 1 loi d’autorisation de ratification d’un accord international et 2 résolutions… ». Il est notamment revenu sur deux lois qui ont retenu son attention et qui, selon lui, auront un impact immédiat sur la vie des populations et sur la programmation du développement. Il s’agit de la nouvelle loi sur l’état civil et la loi instituant une procédure spéciale de déclaration des naissances, de rétablissement d’identité et de transcription d’acte de naissance. Après son exposé, le député a insisté pour une traduction en Bété, en Baoulé, en Koulango, en Bambara, les langues locales, couramment parlées dans toute la région de Gagnoa. Mais alors qu’il avait pris soin de véhiculer ce message citoyen dans toute la sous-préfecture en direct sur les radios de proximité : « Défi Fm », « Prestige Gognoa » et « Awalecé », la retransmission a été interrompue juste au moment où déroulait son programme de la tournée. Selon les journalistes de ces radios présents à Sakua, ce sont les responsables de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (Haca) basée à Abidjan, qui ont intimé l’ordre d’arrêter la diffusion via les responsables desdites radios. Joint par téléphone, un agent de la Haca, après vérification, nous a rappelés pour nous annoncer qu’ils n’ont pas cette information à leur niveau. «Ni le directeur-radio, ni le directeur-programme n’a cette information», nous a-t-on dit. Qui a donc appelé, pour interrompre les émissions citoyenne et non politique en direct? Des adversaires politiques du député Guikahué ou du PDCI-RDA ? Ou bien des agents de la Haca jouent-ils les manipulateurs? Et pourtant la diffusion et la promotion de ces lois impactant directement la vie sociale devraient permettre aux populations de la région du Gôh de bien comprendre et de s’apprêter pour la réussite de cette opération qui vise à maitriser l’état civil en Côte d’Ivoire.
Gilles R. Omael et D. Sory, à Gagnoa

About The Author


En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

En savoir plus sur AFRICANEWSQUICK

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading